10 idées de jeux de soirées

Voilà, vous y êtes, ce week-end, des potes viennent à la maison et vous cherchez quoi faire pour changer un peu de la traditionnelle discussion sur le foot, sur le dernier Buzz ou sur votre dernière soirée arrosée (avec modération toute relative). Pourquoi ne pas tout simplement JOUER !

STOP ! J’en vois déjà au fond de la salle qui s’insurge contre ce passe temps de nos grands-parents qui consistait à taper le carton sur une manille, une crapette ou, pire, à sortir le bon vieux Scrabble, Trivial Pursuit ou Monopoly famillial qui sent bon le renfermé. Les jeux d’aujourd’hui ont changé, et je vais tenter de vous donner envie d’en faire l’objet de votre prochaine soirée.

Voici donc une succession de jeux classés par catégories pour vous détendre :

 Les Party Games :

Les party games sont des jeux relativement simples qui nécessitent peu de préparation et justement qui s’utilisent en « party », les hostiles à la langue de Shakespeare auront tout de même pu traduire « Party-Games » par « Jeu de soirées » ou « Jeu de fête ».

Time's up
Times-Up (4 à 12 joueurs / Auteur : Peter Sarrett / Ed : Asmodée / 1999)

Le principe est simple, il s’agit ici en trois manches de faire deviner 40 personnages tirés au sort parmi un grand nombre de carte du jeu. La première manche consiste à faire deviner aux membres de son équipe des personnages pendant 40 secondes à chaque fois, jusqu’à ce que tous les personnages aient étés trouvés. Vous pouvez utiliser des phrases. Ex : Ce chanteur est Français, il est noir de peau et a été tennisman, oui, vous avez tous pensé à Yannick Noah, c’est bien… Ce sera notre personnage exemple.

La deuxième manche consiste avec les mêmes 40 personnages de la première manche à les faire deviner de nouveau mais avec un seul mot Ex : Tennisman, saga (pour la chanson Saga Africa), ou encore « Lionnes » pour la chanson « Les lionnes » de Yannick Noah.

Enfin la troisième manche vous permettra de faire deviner un personnage avec un mime, à vous de mimer soit un chanteur, soit un tennisman ou de faire la danse de Saga Africa, vous n’avez toujours que 40 secondes chacun pour en faire deviner le plus possible, il faut donc être précis !
Site internet du jeu

Buzz It!
-Buzz It! (3 à 12 joueurs / Auteur : René-Jacques Mayer , Reiner Knizia , Patrick Scharnitzky / Ed : Asmodée / 2010)

Une pioche de carte est constituée, dessus sont inscrites des expressions telles que : « Nom ridicule pour un chien », « Petite phrase de rupture » ou encore « Embarassant chez le médecin », chacun à votre tour vous allez devoir proposer une réponse en 5 secondes qui sera validée ou non par le Buzzeur, si celui-ci refuse ou si vous ne donnez pas de réponse, vous prennez la carte en cours et l’un des joueur devient le buzzeur à tour de rôle…  Le but étant de ne plus avoir de cartes. Ex : « Se dit après l’amour » : « C’est déjà fini ? », « Comment tu t’appelles déjà ? », « Tiens, je te donne mon portable, on s’appelle hein ! », « Oh mon amour, merciiiiIiIii ». Dans ce jeu bien sûr, cela part très souvent en franche rigolade, je me rappelle d’une mémorable « On est bien dedans » avec après « Ses chaussons » et « dans son lit », j’ai sorti un magnifique « Dans ta femme » !
Site Internet du jeu

Les loups garous
Les loups garous de Thiercelieux (8 à 18 / Auteur : Philippe des Pallières, Hervé Marly / Ed : Lui-même / 2001)

Vous recevez une carte en début de manche, soit vous êtes villageois, soit vous êtes un Loup-garou, le but étant pour les villageois de démasquer et d’éliminer les loups-garous et inversement.

Dans la phase de jeu de nuit, tout le monde va fermer ses yeux, puis, les loups garous vont ouvrir les yeux, et désigner au maître de la partie le villageois victime de leur macabre nuit.

Dans la phase de jeu de jour, il va falloir pour les villageois trouver les coupables parmi eux, il faudra ruser, mentir, convaincre afin de ne pas se faire tuer par les villageois à l’issu du vote de tous (loups garous compris). Le but pour les loups garous étant d’influencer les autres villageois à voter contre un des leurs !

Certains villageois ont des pouvoirs spéciaux (la voyante peut voir une carte à chaque tour et donc savoir si tel ou tel joueur est loup garou / La petite fille peut discrètement entrouvrir les yeux pour apercevoir les loups garous)
Site Internet du jeu

Pix
Pix (4 à 9 joueurs / Auteurs : David Franck et Laurent Escoffier / Ed : GameWorks / 2010)

Pour ce jeu imaginez le Pictionary , sauf qu’au lieu de dessiner avec un crayon, vous aller devoir vous débrouiller avec des pixels aimantés ! Si vous faites deviner au reste des joueurs votre « dessin » vous gagnez des points et lui aussi, c’est aussi simple que ça. Certains mots sont faciles, d’autres moins ! (vous aurez reconnu une cigarette sur l’image de description du jeu)
Site Internet du jeu

Privacy
Privacy (3 à 12 joueurs / Auteur : Reinhard Staupe / Ed : Gigamic / 2009)

Vous avez des amis ? Vous les connaissez bien ? Et bien vous allez pouvoir le vérifier, dans ce jeu vous aurez en votre possession deux cartes : L’une pour cacher votre réponse (Oui, Vrai ou non, Faux) et une autre pour deviner le nombre de vos amis qui ont répondu à l’affirmative. Par exemple « J’ai déjà bu de l’alcool au point de ne pas m’en souvenir », Vous allez répondre via une carte que vous allez insérer dans un petit carton puis vous allez placer votre bulletin dans l’urne. Ensuite, vous allez voter en imaginant combien de vos amis ont déjà connu ce mauvais moment. Si vous trouvez le bon résultat, ou que vous en êtes le plus près, vous gagnez des points mais attention ! Vous devrez révéler la vérité à vos amis sur l’affirmation en cours..! Imaginez le résultat avec « Je dégage une odeur corporelle désagréable » ou « J’ai déjà pensé à quelqu’un d’autre en faisant l’amour » !
Site Internet du jeu

Donjon de Naheulbeuk
le Donjon de Naheulbeuk (3 à 6 joueurs / Auteurs : Antoine Bauza – Ludovic Maublanc / Ed : Repos Prod / 2010)

Oui, ce n’est pas un party game en tant que tel, on aurait plutôt dit un jeu de plateau… Mais il est tellement drôle et colle tellement bien à une soirée qu’il mérite sa place ici. Se basant sur la bande dessinée du donjon de Naheulbeuk, ce jeu vous propose avec humour d’arpenter un donjon à la recherche de trésors et d’aventures. Toutefois, lorsqu’il sera question d’affronter un monstre, ce seront vous les joueurs qui devront réussir une épreuve. Faire le tour de la table avec une tuile sur la tête, réaliser un château de cartes avec les tuiles du jeu ou encore faire une bataille en donnant des coups à chaque mot créé avec des lettres que vous devez échanger avec les autres joueurs. Bien sûr, le tout est limité dans le temps… Ce jeu est l’assurance d’une bonne soirée !
Site Internet du jeu

Les jeux de plateau :

A partir de maintenant on sort les gros jeux, les jeux qui peuvent durer plusieurs heures, il n’est plus question de rire (uniquement), il est question de taper, guerroyer, soudoyer ou coopérer !

Descent
Descent : Voyage dans les ténèbres (2 à 5 / Auteur : Kevin Wilson / Ed : Fantasy Flight Games / 2005)

Vous serez de 1 à 4 pour combattre un autre joueur, le seigneur, le maître du jeu en quelques sortes. Votre but sera d’incarner des héros qui devront arpenter des donjons afin de réaliser des quêtes pendant que le seigneur tentera de vous en empêcher en contrôlant les monstres. Vos héros et les monstres sont représentés par des figurines. Ils évoluent sur des tuiles qui forment les couloirs des donjons à arpenter.

C’est assurément une partie qui va prendre du temps mais grâce à de la stratégie et du courage, vous pourrez peut-être vaincre le seigneur et pourquoi pas prendre sa place pour le scénario suivant !
Dans le même genre vous pourrez trouver par exemple DOOM (issu du jeu vidéo) avec à peu près les mêmes principes de base.
Site Internet du jeu

Zombicide
Zombicide (1 à 6 joueurs / Auteurs : Jean Baptiste Lullien, Nicolas Raoult, Raphaël Guiton / Ed : Guillotine Games / 2012)

De la coopération ! Il en faudra pour réussir chacun des scénarios imaginés par les auteurs. Retranchés dans un abri de fortune, les denrées commencent à manquer, vous allez donc devoir sortir à l’extérieur pour vous échapper de la ville. Le soucis est qu’à chaque tour, des zombies débarquent alertés par vos bruits et votre présence. Il va donc falloir jouer de la batte de baseball, du révolver ou du cocktail Molotov pour vous en sortir. Vous évoluerez ainsi sur un plateau de jeu qui évolue selon les scénarios et devrez bien coordonner vos mouvements afin de vous en sortir indemne. C’est un bon jeu de bourrin entre potes, vous allez adorer !
Site Internet du jeu

Descendance
Descendance (2 à 4 joueurs / Auteurs : Inka & Marcus Brand / Ed : Gigamic / 2012)

Pour une fois, voici un jeu qui n’est pas un jeu de plateau de castagne, toutefois, il faudra tout de même user de stratégie ! Vous incarnez une famille qui devra avoir le plus de points de prestige. Pour cela vous devez décider si vous préférez envoyer chacun des membres de votre famille aux champs, faire de la politique, aller à l’église ou encore être artisan. Les membres de votre familles hélas vous quitterons avec l’âge, mais d’autres naîtrons. A la fin, vous devrez être la famille qui est la plus prestigieuse du village.
Site Internet du jeu

X Wings
X Wing Star Wars (2 joueurs et + / Auteur : Jay Little / Ed : Edge / 2012)

J’imagine que piloter un X Wing vous a toujours trotté dans la tête et bien rassurez-vous c’est possible ! En effet, le jeu prend place sur votre table à manger, et vous allez pouvoir livrer bataille contre un nombre d’amis que seul la grandeur de votre table viendra limiter. A chaque tour vous devez décider d’aller vers la gauche, de faire demi-tour, d’aller tout droit d’un certain nombre de centimètres, puis, si vous le pouvez, vous aller tirer sur vos ennemis à l’aide de dés. Allez-vous incarner la force ou l’empire face à vos amis ? Toujours est-il que vous passerez un très bon moment !
Site Internet du jeu

Vous voilà parti pour aller louer l’un des jeux présentés à la ludothèque près de chez vous ou pour vous faire plaisir à Noël. J’espère qu’avec cette modeste sélection vous pourrez passer de bons moments drôles, stressants, coopératifs ou encore jouissifs car au final, avant le fait de gagner ou de perdre, le principal est de s’amuser avec les potes !

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Inverse-man
Inverse-man
23 mai 2013 8 h 34 min

Pour le jeu « Descendance » il faut avoir de la patience pour la première utilisation !
C’te mal de crâne au niveau des règles !!! Mais une fois les règles maitrisées, ce jeu est un pur bonheur !

Barabas?
Barabas?
23 mai 2013 9 h 25 min

Sinon ya le Caps , avec les bières 😀

futfut
futfut
23 mai 2013 15 h 21 min

Bonne idée ce post

Dude
Dude
23 mai 2013 20 h 53 min

Un peu plus gamer mais tout aussi sympa:
Bonhanza: plantation d’haricots
Wanted: univers far west
Colons de Catane: la base
Aventuriers du rail: créer son réseau de chemin de fer

Bref je complète, j’étoffe un peu.
Les soirées entre potes c’est vraiment sympa !! ^^

Séb
Séb
23 mai 2013 22 h 02 min

Muais, Je suis vraiment neutre avec le jeu du Donjon de Naheulbeuk, le jeu à licence ne va déjà pas très loin je trouve (défis enfantin) et je crois surtout qu’il faut être ultra fan des mp3 pour se laisser aller…. Bref un jeu loin de faire l’unanimité… Et encore je parle pas du matériel en mousse… Sinon vu qu’on parle du jeu Descent, ça m’aurait fait plaisir qu’on rajoute ‘les Demeures de l’épouvante » dans le genre de jeu chiant à préparer pour le gardien (genre 1 heure de prépa) mais qui fonctionne généralement avec tous les styles de joueurs… Lire la suite »

Hugo Allaire
Hugo Allaire
10 décembre 2013 14 h 02 min

Salut et merci pour les infos, tres instructif.

http://boitelego.eklablog.com/