100 surfeurs sur la même vague… en Angleterre !

100 surfeurs sur la même vague… en Angleterre !

Un mascaret d’une telle puissance se produit une fois tous les quatre ans

Les cent fondus de surf se sont donnés rendez-vous sur l’estuaire de la Severn mardi matin pour chevaucher la vague du mascaret, à l’initiative de Steve King, un champion qui a déjà tenté de ravir le record du monde de distance sur une planche de surf pour le Guinness Book of Records. Un tel phénomène ne s’était pas produit depuis les années soixante sur la rivière, où la vague se forme par la rencontre de son cours avec la marée.

C’était le coup à faire en chevauchant le mascaret sur les douze Km qui séparent l’endroit où se forme la vague, et celui où la Severn se jette dans le canal de Bristol, entre la Cornouaille et le Pays de Galles, sans craindre ni le froid, ni les dangers : « C’est assez dangereux, avec des arbres et les débris flottants, que seuls des surfeurs adroits peuvent négocier », prétend Joanne Hillman, de la British Surfing Association.

Le record du monde est détenu par Serginho Laus, un surfeur brésilien ayant parcouru un peu plus de 10 Km le long du fleuve d’Araguari dans le nord du Brésil. Il était à portée de main jusqu’à ce matin, où l’effet des grandes marées se conjugue avec un temps exécrable. Mais la beauté du geste l’esprit d’aventure ne doivent pas nous en faire oublier les dangers.

Chacun se souvient des vers de Victor Hugo resté inconsolable après la noyade de sa fille Léopoldine dans le mascaret de la Seine :

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
.
0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments