A qui profite le racisme?

Pas grand chose de réalisé aujourd’hui sur le forum car en pleine rédaction d’un sujet que voici:

A qui profite le racisme?

La question est lâchée, ce n’est plus « à qui profite le crime » mais « à qui profite le racisme » car actuellement, le pire mal en France et dans le monde, cette chose qui est pire que n’importe quelle malversation politique, pire qu’un scandale écologique, pire même que le crime a-t-on parfois l’impression, le racisme! En effet le racisme est un mal qui ronge le pays, sert aux politiciens (certains n’utilisent principalement que cette idée d’ailleurs pour faire campagne), aux associations, aux médias qui dénoncent beaucoup celui-ci, et accessoirement, je dis bien accessoirement, « l’autre », celui dont l’origine, la religion, le mode de vie, est différent.

Maintenant, qu’est ce que le racisme exactement? Si nous prenons un dictionnaire (sur le net par exemple…), nous obtenons ce résultat:
« Le racisme est un système de théories et de croyances individuelles ou collectives selon lesquelles il existe des « races » dans l’espèce humaine et une hiérarchie entre elles. Les individus sont réduits à un ensemble de critères identitaires considérés comme spécifiques et sur lesquels il est porté des jugements de valeur : inférieurs, nuisibles…

Ces théories servent alors à légitimer des doctrines politiques racistes qui recherchent la domination d’une « race », considérée comme pure et supérieure, sur les autres. Des droits, reconnus à certains, sont contestés à d’autres. Au-delà du sentiment d’hostilité envers un groupe racial, le racisme sert à justifier des entreprises de marginalisation (ghettos), de ségrégation, d’exclusion, d’anéantissement (pogroms), de génocide. »

Le souci, c’est que dans notre pays, toute parole allant à l’encontre d’une minorité devient automatiquement raciste, nous sommes donc assimilés au fachisme, au nazisme, au danger de l’extrême droite, sans autre jugement que les apparences, sans analyse aucune. Le racisme de plus à été étendu à toutes les différences dont: les religions (islamophobie) et la sexualité (homophobie).

Pour éviter tout racisme donc, il faut qu’il y ait l’acceptation totale et sans concession aucune de chaque individu, quel qu’il soit: étranger en voyage touristique, réfugié climatique ou politique (pour ne citer que ces deux catégories de réfugiés), étudiant,travailleur, migrant familial, clandestin, descendant d’immigrants, homosexuel ou sexuellement libéré, hindouiste ou musulman, etc…Cela en considérant (et espérant?) que chacun va respecter le pays accueillant, ses lois, ses traditions, sa population et sa culture, bref, une certaine idée de l’intégration. La moindre contestation quand à cela devient alors un acte anti-républicain, raciste, xénophobe, honteux, chose que je ne conteste aucunement, bien au contraire, dans les limites du (dé-)raisonnable, chose que je vais développer plus bas. Chacun peut donc apporter sa richesse, sa culture, sa religion, ce qui fait partie de son histoire, de son monde et de son être, sans pour autant rejeter ce qu’il va trouver en venant dans le pays accueillant.

De plus, le racisme est une chose étrange si on regarde bien, il ne concerne pas tout le monde, juste en prenant pour exemple la France, la grande majorité du racisme concerne les africains (qu’ils soient du nord ou d’un autre endroit du continent africain), les musulmans, les juifs, les adeptes de la religion hébraïque, les créoles, et depuis peu les « roms ». Personnellement je n’entend pas beaucoup de critiques contre les asiatiques, les hindous et indiens, les américains du sud (et il n’y a pas que des brésiliens même si le bois de Boulogne est réputé…), et je ne vais pas non plus vous citer toutes les populations vu le nombre sur cette belle planète. Juste quelques catégories d’humains sont réellement concernées par le racisme.

On parle beaucoup de racisme d’ailleurs envers ces minorités mais pas l’inverse? Une occultation volontaire? Possible…
Juste pour l’exemple: Quand un lieu religieux musulman est profané, voire un lieu juif, c’est du racisme pur et dur, cela fait la une des journaux, les médias s’attaquent au sujet et des débats sont réalisés pour lutter contre ce manque de tolérance, pour combattre les discriminations, mais quand il s’agit de lieux chrétiens, pas un mot…étrange. En 2009 nous avons eu en France 6 profanations anti-musulmanes, 4 profanations anti-sémites, et…..216 anti-chrétiennes qui sont passées « presque » inaperçues. Je ne veux pas faire le moindre prosélytisme, moi-même je ne suis ni croyant ni pratiquant, mais la différence entre le nombre de profanations et la réactions des médias sur le sujet est plutôt déroutante, moi qui croyait que ce pays valorisait l’égalité?

Maintenant, tentons de voir le racisme différemment, non pas comme un fait établi et implanté dans certaines couches de la population mais comme une arme politique et sociale principalement, ce qui est plus le cas qu’autre chose. Voyons voir…..

Coté politique:
Haaaaa la politique, un domaine très particulier dans lequel il y a presque plus de partis que de dossiers douteux dans le gouvernement actuel! Chaque parti désirant représenter officiellement une certaine catégorie de la population, chacun ayant sa propre vision du problème. A l’heure actuelle, nous avons même un parti en place qui arrive à faire pire que l’extrême droite elle-même qui pourtant a toujours été discréditée et diabolisée. L’expulsion des roms est « le gros scandale » de l’été, on en oublierait presque Woerth, BP et la crise!

Ces politiciens français ont tellement peur de passer pour des racistes qu’ils vont, pour ne pas être assimilés au racisme, aller complètement contre les institutions et la république en elle-même, vous vous souvenez de la loi de 1905? La séparation état-église?

Citation:
La loi de séparation des Églises et de l’État est un événement fondateur de la société française du XXe siècle.
Adoptée à l’initiative du député socialiste Aristide Briand le 9 décembre 1905, qui prend parti en faveur d’une laïcité sans excès, elle est avant tout l’achèvement d’un affrontement violent qui a duré presque vingt-cinq ans et qui a opposé deux visions de la France : la France cléricale favorable au concordat et la France républicaine et laïque.

Nous avons depuis quelques temps des politiciens qui vont inaugurer les mosquées, fêtent le ramadan, font des discours valorisant l’islam, mais rien, strictement rien sur la chrétienté, courant religieux de base du pays. Pire, s’ils font cela, pourquoi ne pas le faire également pour les judaïques? Les hindouistes? Les taoïstes? Les protestants? Les témoins de Jéhovah?
Bref, la laïcité de transforme tout doucement en prosélytisme pour l’islam. Mais il n’y a pas que l’Islam, religion sujette à mille polémiques dans ce pays (volontairement ou non…). Heureusement, tous ne se focalisent pas sur l’Islam et regardent aussi du côté des minorités, et là aussi cela devient du grand n’importe quoi, à croire qu’ils pensent plus aux futures élections et à l’électorat à convaincre qu’à la logique politique et au changement positif possible de notre société!
Vous avez aussi les politiciens qui créent lois, décrets et polémiques que l’on peut considérer comme potentiellement racistes, mais vu qu’ils diabolisent le FN (pour ne pas être assimilés et être « politiquement corrects ») et qu’ils défilent aux cotés des minorités, cela passe. Exemple simple: à l’UMP, on leur doit les polémiques sur le port du voile, la déchéance de la nationalité française, des expulsions d’étrangers en situation irrégulière, la polygamie (et j’en passe…), mais ils ne sont pas racistes vu qu’ils vont célébrer l’Islam avec les musulmans, et de plus, François Fillon a augmenté le nombre de visas délivrés à l’Algérie passant ainsi de 57 000 à 170 000 par an.
Et j’évite de parler de TOUS les mouvements politiques actuels en France puisqu’on diabolise le FN, d’accord, mais il ne faut pas oublier d’autres partis qui font exactement la même chose dans l’autre sens, le PIR (parti des Indigènes de la République) qui se prétend comme le parti de lutte contre la suprématie blanche, bref, ça fait un peu raciste tout cela…

Les associations:
Vous avez plusieurs associations dont la Halde, Sos-racisme, la Licra, etc…Et quelle existence!!! La présidente de la Halde a doublé son salaire dernièrement, SOS racisme vit grâce à plus de 900 000 euros dont en grande partie des dons (voir ce fichier PDF: http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoccpt/pdf/2009/3112/335186631_31122009.pdf, quand à la Licra, ils sont très doués pour la discrimination, il suffit de voir le nombre de noirs ou de maghrébins qui y travaillent…
Leurs buts est pourtant louable, s’attaquer aux discriminations et au racisme, quels que soient les domaines: internet, médias, embauche, logement, bref, tout ce qui concerne les droits des personnes en France. Mais pour qu’une association existe, il faut qu’il y ait du racisme, et le racisme est parfois exagéré voire inventé. Encore un exemple? On peut reprendre l’exemple des profanations qui parle de lui-même.

Le racisme est un business pour ces association, s’il n’y avait plus de racisme voir simplement moins, il y aurait beaucoup moins d’argent à prendre, moins de financements, moins de soucis aussi, peut être…..Au fait, la discrimination envers les blanc existe aussi, mais non seulement elle n’est pas officielle, mais elle n’est pas non plus défendue par ces associations! Vous en avez déjà entendu parler? Pas moi…Je fini même par me demander si le caucasien n’a pas un gène du racisme qui circule dans le sang…..Je vais bientôt vous laisser pour aller voir Roselyne Bachelot, elle a peut être un vaccin pour moi, pour lutter contre ce gène potentiel…

Il y a une chose qu’il faut quand même souligner, j’ai des amis gitans andalous qui sont confrontés au racisme et à la discrimination, l’amalgame « gitan=voleur de poules » est résistant et peut gêner pour trouver un travail ou un logement, pourtant on ne constate pas grand chose venant des associations envers ces populations, les gitans! Par respect et par amitié pour eux je n’oublie pas de citer ce fait.

Les médias:
Les médias ne sont au final qu’une algue flottant sur l’a mer, ils sont portés par les vagues, que ces vagues soient politiques, religieuses, généralement « politiquement corrects », mais rien ne va arriver pour qu’ils remontent à contre courant, ou alors juste un peu, juste pour garder un peui de crédibilité…

Bref, voici mon opinion, mes impressions, mes constatations, le débat est ouvert, les chiens sont lâchés, à vous de pointer les incohérences, de souligner mes erreurs qu’elles soient factuelles ou de raisonnement, de jugement ou tout simplement dues à la connerie en général…Merci de votre participation.

Lien/video/photo: http://legrandban57.123.fr/archives/20072008/racisme-2.jpg

Cet article est issu de la Tribune Libre. L’opinion exprimée n’engage que son posteur, et en aucun cas l’équipe rédactionnelle du site.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
elmatador
elmatador
6 septembre 2010 19 h 11 min

le racisme profite a personne, c’est un fait. seulement si certains devaient en profiter, ce serait les demagos genre carole bouquet, lambert wilson , luc besson … qui aiment se porter comme etant le porte drapeau de l’anti racisme, pour se faire une réputation de « gentils de gauche » alors qu’ils ne connaissent pas ce que vivent la majorité des français (hormis pour luc besson qui m’a bien fait rire qd il a été obligé d’annuler son tournage dans je ne sais plus quelle banlieu parisienne car on lui brulait tout …^^, quel pauvre type!) bref c’est bien plus profond que… Lire la suite »

deimoos
deimoos
6 septembre 2010 23 h 29 min

A qui profite le racisme : le racisme ( ou le rejet de l’étranger en général ) a de tout temps été utilisé par des politiciens à des fins populistes ( le FN aujourd’hui avec son « tout est de la faute à l’immigré ), impérialistes ( la colonisation ) ou par toute autre personne souhaitant renforcer la cohésion au sein d’un pays face à un « ennemi commun ». La dénomination de nazie envers l’état français est plutôt rare. Celle de fasciste plus répandue sous sa forme d’insulte, comme d’un pays prenant des mesures s’inscrivant vers un tel régime. Mais la France… Lire la suite »

pretorien
pretorien
7 septembre 2010 8 h 41 min

Je te remercie Deimoos, non seulement pour la lecture puisque j’ai pondu un roman, mais également pour la qualité de ta réponse. Tes précisions sont très intéressantes et corrigent mes erreurs, Merci.