Air Canada s’excuse après que cette séquence soit devenue virale (Vidéo)

La vidéo, filmée par le hublot par un passager à bord d’un appareil, montre un employé faisant tomber des valises d’une porte d’embarquement d’un appareil vers un porte-bagages.

La vidéo, diffusée sur YouTube le 17 avril dernier, a généré de nombreux commentaires indignés. Air Canada a réagi au bad buzz en indiquant que cette pratique était contraire à sa procédure et que les bagagistes concernés avaient été suspendus, avant d’être probablement bientôt licenciés.

La séquence a été filmée à l’aéroport Pearson de Toronto :

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
22 avril 2014 18 h 45 min

Qu’ils crèvent de faim !
D’autres cherchent du boulot, eux, doivent surement se plaindre alors qu’ils ont une place au chaud.

Ces gens là méritent le chômage, à très longue durée. Qu’ils pleurent !

likal
likal
23 avril 2014 8 h 32 min

en même temps comment une compagnie aérienne aussi connue ne met pas en place un moyen de descendre des bagages de 30kg voire plus sans se casser le dos à monter et redescendre des escaliers en les portant à bout de bras? Ces gens sont des bagagistes, pas des haltérophiles, je ne suis pas étonné de leur manière de procéder et je ne suis pas sûr qu’ils regrettent leur geste, car une fois cassé, un dos ca ne se remplace pas.

Michael J. Fox
23 avril 2014 10 h 50 min

Voyageant beaucoup, je peu vous dire que les bagagistes sont des sauvages !

Kerry
Kerry
25 avril 2014 18 h 50 min

Si les entreprises ne faisait pas pression sur les bagagistes pour qu’il vide le compartiment bagage en un temps donnée, peut être que ces bagagistes auraient prit le temps de descendre les bagages délicatement un à un.

Sauf que cette fois ce sont les client voyageurs qui se serait plaint de l’attente.

Vous voyez tout est question de choix, on prend un avantage quelques part pour y mettre un inconvénient dans l’autre.

Bienvenue dans le monde des entreprises de service 🙂