Alain Dolium clashe les médias

Le « Barack Obama » du Modem n’a pas apprécié d’être considéré comme l’homme de couleur de ces régionales.

Alain Dolium était le chef de file du Mouvement Démocrate de François Bayrou pour les élections régionales de 2010 dans la région Île-de-France.

Seulement voilà, à l’entre deux-tours, le Modem n’a récolté à Paris que 3,8% des suffrages.

Un désastre pour le parti, qui depuis quelques jours subit une implosion, des départs en cascade de ses militants, et quelques petites embrouilles.

[youtube wB4QNPsAtgk]

 

Une ambiance très chaleureuse, comme vous pouvez le constater, et dont va témoigner cette deuxième séquence, filmée par Street Press, le soir du premier tour. Lorsqu’une journaliste de la chaîne LCI pose une question débile à Alain Dolium, à savoir s’il n’a pas échoué à « convaincre les ultra-marins » sous prétexte qu’il est black, l’homme politique s’emporte et dénonce une marionnetisation de sa personne (initiée en fait par le Modem lui-même selon StreetPress) :

[youtube 2yAT7Qy8JMs]

 

En Île-de-France, les électeurs ont préféré réélire le PS (renforcé par la montée en flèche d’Europe Ecologie), qui se voit créditer de 57% des votes (contre 44% pour l’UMP représenté par Valérie Précresse).

Un choix pour le moins bizarre, quand on sait d’une part que le programme d’Europe Ecologie n’a pas de grand rapport avec celui du Parti Socialiste, et que d’autre part, s’il s’agissait d’un vote sanction, il faudrait alors plutôt sanctionner la gauche puisque c’est elle qui préside cette région depuis plusieurs années déjà, la faisant tomber très bas à plusieurs niveaux (même si ça n’est pas forcément de leur faute mais plutôt dû à la concurrence entre les deux partis, dont l’un gouverne la France, l’autre la région, ce qui crée des conflits d’intérêt et des renvois d’ascenceur), et notamment sur celui des transports, dont le tract du PS promet de continuer la révolution des transports déjà entamée (hallucinant…).

Par ailleurs, si l’on veut raisonner par l’absurde jusqu’au bout, on pourrait en conclure qu’en France, les électeurs votent en fait à l’envers : il serait à l’avenir plus judicieux, si l’on se place du point de vue des attentes des franciliens (sécurité, transports, etc), et plus généralement des Français, de voter à droite pour les élections LOCALES (garantissant des mesures locales plus en adéquation avec les attentes des gens), et à gauche pour les élections NATIONALES, permettant ainsi un meilleur accompagnement en ce qui concerne l’emploi, la délocalisation, le chômage et la mis en place de limites par rapport à l’ultra-libéralisme.

Ou bien, si l’on cherche un équilibre entre les deux partis, ce que semble réaliser l’electorat depuis des dizaines d’années en favorisant les cohabitations difficiles, voter alors pour un juste milieu qui serait le parti centriste.

Que nenni, puisque le 3è parti n’est actuellement plus le Modem de Bayrou mais Europe Ecologie de Daniel Cohn Bendit (s’expliquant par un vote bobo de plus en plus à la mode, qui voudrait imposer l’écologie comme modèle et force politique, alors qu’il devrait simplement être une aile obligatoire dans n’importe quel gouvernement).

Bref, j’arrête ici mes élucubrations 🙂

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
TrOu
TrOu
22 mars 2010 0 h 05 min

Belle impro le mec en tout cas.

Anonyme
Anonyme
22 mars 2010 0 h 58 min

blabla

dji
dji
22 mars 2010 1 h 08 min

Soumaré a pris cher lui aussi ! « remplaçant au psg, délinquant multi-récidiviste etc. » bref c’est un peu navrant qu’on reste encore dans ces considérations là.

Anonyme
Anonyme
22 mars 2010 2 h 10 min

bow dans ta face de ptite conne

Pim
Pim
22 mars 2010 2 h 15 min

Je suis le seul à penser qu’il a un nom de médicament?  » 1 dolium 25mg matin et soir avant le repas »

Anonyme
Anonyme
22 mars 2010 2 h 24 min

On reconnait de suite les toxicos hehe

seal
seal
22 mars 2010 17 h 24 min

pourquoi le B Obama? Vive les clichés…

mike
mike
22 mars 2010 19 h 21 min

je suis assez d’accord avec la fin de votre article présentant une vision interessante des élections.
je trouve en effet assez hallucinant la façon dont votent les français pour les élections régionales. Personnellement, je n’ai pas fait le choix en fonction de mon ressenti sur l’exécutif national, mais sur la capacité d’une équipe régionale à mener de front les enjeux à venir d’ici à 2014.

Je ne vote pas en IdF, mais en Auvergne et je suis sidéré de voir arriver en tête une liste qui n’a rien fait pour ma région durant les 4 années de son mandat…