Vidéo : Alain Juppé se dit prêt à se porter candidat aux présidentielles

… Sauf s’il doit se retrouver en concurrence avec l’actuel titulaire du poste

Des doutes existent pour Nicolas Sarkozy sur le souhait de concourir pour un deuxième mandat, alimentant nombre de spéculations sur son éventuel successeur comme champion de la droite française en 2012. Avec 30% de cote de satisfaction dans les derniers sondages, celui-ci pourrait en effet se voir contraint de jeter l’éponge.

Le premier à monter au créneau est « Le meilleur d’entre nous », cet ancien chef de gouvernement de Jacques Chirac, qui pense qu’un tel cas pourrait ouvrir la voie à des primaires à l’UMP, au sein de la droite… Il justifie sa posture par les difficultés économiques et sociales que traverse la France, avec le dilemme d’une croissance en berne et de déficits accrus.

Cette annonce devrait être analysée de manière pertinente à l’aune de sa gestion des affaires en tant que chef du gouvernement. La désinvolture en matière de déficit budgétaire pendant la campagne présidentielle de 1995 s’est en effet traduite par une stricte orthodoxie budgétaire après sa venue aux affaires.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
bah...
bah...
29 mars 2010 17 h 08 min

… c’est le seul type de bien de la droite ce mec…. depuis toujours.
tout comme Kouchner est le seul type censé à gauche…
Mais ca n’est que mon avis.