Arnaud Montebourg répond avec virulence au PDG de Titan dans une lettre incendiaire

Montebourg Vs Taylor : L’affaire Goodyear prend de l’ampleur.

montebourg-1082739-jpg_963443

Suite à la lettre de Monsieur Taylor (Information relayée dans l’article de Vengeur Masqué), Arnaud Montebourg a décidé de répondre et ne prend pas de pincettes :

o-REPONSE-MONTEBOURG1-570o-REPONSE-MONTEBOURG2-570

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ortf
ortf
21 février 2013 13 h 50 min

Maintenant, il fait son malin parce qu’il viens de se faire ridiculiser par le pdg de Titan.
Good Year va fermer. C’est la faute de Montebourg et des syndicats.
Qu’ils assument maintenant.

mec
mec
21 février 2013 14 h 42 min

Qu il ferme et inventons la marque francaise « BONNE ANNEE » concurente directe de goodyear , ayant pour marché exclusif la france , et en taxant l americain de taxe douaniere comme le camembert chez eux , et voila .
Dans ce monde tout est possible ! Faut que le gouvernement francais ait des couilles de toute facon le monde ne peut pas faire sans nous car on est un immense consommateur ! et on a la bombe nucleaire ! O

Michael J. Fox
Michael J. Fox
21 février 2013 15 h 04 min

Le dernier paragraphe est pas mal… mais sera-t-il appliqué? j’en doute

Etienne du Nord
Etienne du Nord
21 février 2013 15 h 52 min

« Particulièrement fier de la politique mise en place par obama »

J’ai failli vomir, tout comme sur le couplet larmoyant sur la libération et notre soit disant dette perpétuelle.

Je doute en effet que les américains aient autant d’estime et se sentent autant redevables pour la France qui pourtant s’est engagée, alors qu’elle n’y avait aucun intérêt, humainement, financièrement puis militairement à leurs côtés, afin de les soutenir dans leur indépendance…

anonymous
anonymous
21 février 2013 17 h 38 min

Mise à part satisfait son désir de revanche et nuire aux anglais, la vente secrète d’armes, la domination des Antilles et l’espoir commercial de devenir le premier partenaire des nouveaux États-Unis, la France n’avait , t’as raison, aucun intérêt à soutenir leur guerre d’indépendance. Pari louper, des négociations secrètes s’engagent directement entre Londres et Washington, dont Benjamin Franklin se garde d’informer la France. Et la guerre finit, la Grande-Bretagne redevient immédiatement le partenaire officiel et légitime. Au passage, La France gagne (ou récupère) des territoires en Amérique, en Afrique, et en Indes, ainsi que des droits accrus et la ratification… Lire la suite »

Ugly
Ugly
22 février 2013 14 h 11 min

Pas mal rétorqué !

DRAGO
DRAGO
23 février 2013 21 h 58 min

tres bonne reponse de montebourg , j’ai adorer la comparaison avec michelin ^^

tres mauvais calcul du patron de titan etant donné qu’on va etre le pays le plus peuplé d’europe et donc etre les plus gros consommateurs d’europe , une petite taxe sur les pneus good year venant de l’etranger serait un tres bon retour dans les dents de se patron arrogant qui ose critiquer les travailleurs français les plus productifs au monde