BAC L ET ES 2019 : présence de testicules chez une jeune fille (corrigé de l’épreuve)

Ce mercredi 19 juin avait lieu la deuxième épreuve de bac pour les élèves de première, l’épreuve de sciences. Et cette année, un exercice a attiré leur attention : une jeune fille possédant des testicules.

Entre le fait qu’Andrée Chedid est une femme et pas un homme, côté épreuve de Français, et un sujet scientifique sur le développement sexuel, on peut dire que l’année 2019 est un grand cru en termes de théorie du genre !

Voici l’épreuve en question, qui n’a pas manqué de faire réagir les lycéens à leur sortie de l’épreuve :

Une anomalie du développement sexuel

Une jeune fille de 16 ans consulte son médecin car elle présente une absence de pilosité et de
règles. Les premiers examens cliniques montrent la présence d’organes génitaux externes féminins
et d’un vagin très court, l’absence de voies génitales internes féminines (absence d’utérus et de
trompes) et la présence dans la cavité abdominale de testicules peu développés et sans
spermatozoïde. On cherche à comprendre l’origine des troubles de son développement sexuel.

QUESTIONS :
Question 1 : expliquer la présence de testicules chez cette jeune fille.

Question 2 : l’absence de voies génitales féminines correctement développées chez la patiente peut s’expliquer par :
A. une sécrétion trop importante de testostérone pendant le développement embryonnaire
B. une sécrétion trop faible d’AMH pendant le développement embryonnaire
C. une sécrétion trop faible de testostérone pendant le développement embryonnaire
D. une sécrétion d’AMH pendant le développement embryonnaire

Question 3 : expliquer l’absence de voies génitales masculines chez la patiente.

Et pour le corrigé de cette épreuve, c’est par ici !

Le reste de l'actu sur EVO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *