Barbès : Google Street View censure un plan avec des racailles qui chahutent dans la rue

INSOLITE – Des internautes se sont amusé d’un plan sur Google Street View mettant en scène des individus en train de se bagarrer (probablement pour s’amuser), capturé Boulevard de la Chapelle à Paris. Une image de la plus belle ville du monde que Google a visiblement préféré censurer.

C’est une histoire plutôt rocambolesque.

A l’origine, des internautes ont partagé une capture d’écran de Google Street View montrant des jeunes qui se bagarrent sur le capot d’une Renault, juste en face d’un service de téléphonie mobile, et non loin du parking Indigo de Barbes – Rochechouard.

Google Street View, Boulevard de la Chapelle, Paris 😂

Posted by RDZ IV, 3 fois plus fort que Jésus on Thursday, June 20, 2019

Si l’image a forcément entraîné des commentaires racistes de la part de certains internautes, d’autres ont quant à eux rivalisé d’originalité pour commenter cette scène de vie parisienne.

 

 

Suite au caractère viral de la capture d’écran, et probablement suite à plusieurs signalements, Google vient de prendre la décision de flouter la scène :

Un choix jugé « étrange » par bon nombre d’internautes, qui se posent des questions quant à cette soudaine censure.

Est-ce la violente relative de la bagarre qui a conduit certaines âmes sensibles à signaler cette scène auprès de Google, ou plutôt le sentiment de honte collective et l’objectif de « cacher » la réalité de ce qu’est la capitale française ?

Nicolas Dupont-Aignan a réagit sur Twitter à cette capture d’écran du quartier Barbès, dénonçant « l’abandon du pays à la racaille » :

D’autres internautes ont préféré relativiser, en prouvant qu’il ne s’agissait visiblement que d’une simple chamaillerie entre jeunes comparses :

S’il s’agit véritablement d’une simple tranche de rigolade entre jeunes virils sur le capot d’une voiture dont on espère qu’elle n’a pas été amochée, comment expliquer la censure par Google ?

Et si le fait de cacher la réalité, n’était pas une manière de mettre les problèmes sous le tapis ?

Selon certains témoignages, le tableau dépeint par Google Street View pose la question philosophique, économique et politique du mode de vie de la plupart des jeunes issus des quartiers populaires, permis par le système. Et ce serait cette question tabou qu’on préférerait censurer plutôt que de l’aborder.

Car au final, que ces jeunes aient été en train de se bagarrer violemment ou gentiment, n’y a-t-il pas une question à se poser quant à la productivité de ces personnes et le service qu’elles rendent à la collectivité ?

Et si Paris était en train de se « favelassiser » ?

Selon plusieurs rapports sérieux, la délinquance dans la ville de Paris aurait explosé, tandis que la municipalité et l’Etat se renvoient la balle.

Le 11 juin dernier, cinq policiers de la brigade anticriminalité du quartier de la Goutte-d’Or, près de Barbès, ont été mis en examen pour une affaire de corruption impliquant extorsion de fonds sur des dealers, trafic de drogue et vols.

Se pose alors la question de savoir si la France ne serait pas en train de devenir le Mexique des années 90…

Le reste de l'actu sur EVO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *