Bernard Tapie sur Jean-Marie Lepen : « c’est un vrai grand copain »

L’aigrefin répond avec humour aux allégations portées par Jean-Marie Lepen sur une supposée rencontre secrète entre les deux hommes en 1993…

Des allégations rapportés du livre fort en révélations à sortir cette semaine «Testament du diable», écrit par Azzeddine Ahmed-Chaouch, journaliste à M6.

Selon Jean-Marie Lepen, les deux hommes se seraient rencontrés en 1993 à son domicile de Saint-Cloud dans l’intention et à la demande de Tapis, de maintenir un candidat FN dans sa circonscription afin de favoriser son élection face un candidat de droite (éparpillement des votes).

Furibond de ces allégations, Tapie a réagit avec ironie par téléphone sur France Info, en confirmant les révélations recueillies dans le livre de Azzeddine Ahmed-Chaouch.

.
.
.

Si Bernard Tapie a fait du mensonge son métier, nul doute que cette prétendu entrevue est peu probable, la relation entre ces deux hommes ayant toujours été tendue, preuve en est avec ses images d’un débat datant de 1989 et où Tapie menace Lepen physiquement :

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
7 octobre 2010 14 h 31 min

« Il parait que l’on a retrouvé des traces ADN de moi sur le vase de Soissons, alors là par contre je démens ! »

PTDRRR ! 😆 😆 😆

Rotr
Rotr
7 octobre 2010 16 h 01 min

 » Il vous en cuirait… » je sais pas si ça s’écrit comme ça, mais j’aimerais bien savoir ce que ça veut dire.

Elle est excellente cette réplique.

Anonyme
Anonyme
7 octobre 2010 18 h 25 min

Lepen a toujours été un excellant orateur

La peine
La peine
7 octobre 2010 18 h 49 min

Exellant et Le Pen sont des mots qui ne s’associe pas.

Anonyme
Anonyme
7 octobre 2010 22 h 21 min

Mais excellent et Le Pen, oui.

la peine
la peine
8 octobre 2010 13 h 41 min

Exellante réponse.

Daflolou
Daflolou
8 octobre 2010 20 h 54 min

Tapi met la quenelle profonde à tous les commentaires de merde à venir, qu’on se le dise!