« Between Two Ferns » avec Bruce Willis

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2010/10/funny-or-die-e1287001073449.jpg

Dans l’émission parodique de «Funny or die», la dernière victime de Zack Galifianakis n’est autre que Bruce Willis !

Between Two Ferns, littéralement entre deux fougères, pour ceux qui ne connaissent pas, est une émission parodique quelque peu déjantée diffusée sur le site Funny Or Die et animée par Zack Galifianakis, qui y interprète le rôle d’un présentateur complètement à coté de ses pompes chargé d’interviewer des stars du tapis rouge à coup de questions désobligeantes, voire absurdes.

Dans la dernière édition de l’emission parodique, le barbu de The Hangover recevait Bruce Willis, et l’humour était au rendez-vous ! Outre le product placement grossier, Galifianakis malmène la superstar avec des questions comme «Lisez-vous les tweets d’Ashton» (le mari de son ex-femme Demi Moore, ndlr), ou encore «Quel est parmi vos enfants, votre favori ? Ashton ?», etc.

Les victimes de cette émission, à l’inverse de ce que l’on a connu en France avec Raphaël Mezrahi et ses interviews loufoques, sont bien sûr volontaires, Galifianakis ayant déjà malmenné des personnalités tels Jon Hamm (Mad Men), Natalie Portman, ou encore Sean Penn.

J’en veux encore.

Via The Huffington Post

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
14 octobre 2010 0 h 27 min

oulala, j’en ai pleuré de rire… -_-

chavo
chavo
14 octobre 2010 1 h 58 min

ça fait penser aux interviews de Raphael Mezrahi

kresh
kresh
15 octobre 2010 20 h 43 min

J’me démerde en anglais mais y’a des passages que j’ai vraiment pas pigé même en repassant le bordel :/

J’ai déjà vu certaines vidéos sur votre site avec des p’tites traductions. Je pense que pour celle-ci ça aurait été sympa de mettre des sous-titres (sans vouloir vous commander).

Sinon ouais ça fait penser (pour ce que j’en ai compris) à Mezrahi (j’suis pas sûr de l’orthographe de son nom)