« Ce n’est pas la radio que je veux faire » disait Demorand à propos des chroniques vulgaires

Pourtant sur Europe1, cela n’a pas l’air de le déranger…

Nicolas Demorand, ancien chroniqueur de France Inter maintenant sur Europe1, avait, il y a quelques mois (juin), vilipendé publiquement sur Canal+ un «camarade» chroniqueur de la station pour un papier vulgaire, voir potache. Ce chroniqueur, c’était Didier Porte.

Ce lundi, sur Europe1, Demorand recevait l’humoriste Charlotte Des Georges avec au menu : fist fucking, chatte, double pénétration, gagneuse, partouze, bite et autres allusions graveleuses. Et à cette prestation, il n’a pas vraiment fait des bonds, non.

Forcement ce type d’humour plus complaisant, convient à Monsieur Demorand. Il aurait été plus honnête à l’époque de clairement établir les bases de sa dissension avec l’humour de Porte & Guillon, plutôt que de se réfugier derrière la vulgarité de ces derniers, qui n’était qu’un faux procès, donc.

Repérage & montage : LePost.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Timmy
Timmy
28 septembre 2010 23 h 03 min

On fait de la politique maintenant sur evo?

Alcook
Alcook
29 septembre 2010 0 h 32 min

Quel petit con ce Demorand.

Vive Porte & Guillon !

Anonyme
Anonyme
29 septembre 2010 5 h 47 min

excellent ce petit montage et quel superbe faux-cul sans couilles ce Demorand avec son numéro de vierge effarouchée pour se donner une raison de ne pas soutenir Didier Porte et continuer à plaire au patron, pauvre sous-merde du système.

lolilol
lolilol
29 septembre 2010 9 h 34 min

cela dit, il a raison… Porte avait quand meme abusé sur cette chronique…

Après… Langue de bois…. Qui ne la pratique pas sur nos télés aujourd’hui?? Seulement laurent fontaine sur un autre article d’evo…

tirez le chasse
tirez le chasse
29 septembre 2010 13 h 39 min

demorand est une grosse m****e puante, inculte, imbu de sa personne et surtout très servile avec ses « chefs », une raclure de fond de chiottes a évacuer de toute urgence…

Anonyme
Anonyme
29 septembre 2010 15 h 37 min

owned