…Chine : le réveil ouvrier

L’usine du monde a eu assez peur : une épidémie de grèves oO »

Foxconn, Honda : quelques énormes groupes ont été affectés par des arrêts de travail sauvages…

Il a fallu éteindre très vite cet incendie, essentiellement à coups d’augmentations de salaires : la région a ainsi imposé aux employeurs une augmentation immédiate de 20 % en moyenne. La contagion s’est enrayée, le travail a repris, le spectre de l’agitation sociale, qui terrorise le parti, s’est un peu éloigné…

Start at 13:32

Ce reportage permet de comprendre comment et pourquoi Pékin a eu si peur… Tout simplement parce que les ouvriers d’aujourd’hui, jeunes, mieux éduqués et souvent conscients de leurs droits n’ont plus rien à voir avec ceux de la génération précédente, qui acceptaient n’importe quel travail pour échapper à la disette de leurs campagnes.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments