Le Dr Christian Perronne, chef du service Infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré, exhorte à soigner le coronavirus avec la chloroquine

Il semble abasourdi, interloqué, par le temps que cela prend d’utiliser ce produit, rendu célèbre en occident par le Dr Raoult, et qui semble gêner une partie des élites politico-médicales, qui ont tenté au départ de décrédibiliser cette piste.

Que cache donc cette crainte quant à une application de ce traitement dès que possible, afin de sauver des vies ? Entre la mort certaine d’un patient voué à l’assistance respiratoire (dont nous ne disposons visiblement pas), et une dernière tentative avec la chloroquine, pourquoi hésiter ?

Enfin, il dénonce le dogmatisme et le conformisme du monde médical français, qui en période de « guerre », préfère prioriser les tests protocolaires conformes à 100% plutôt que la survie.

Si vous avez des proches en situation plus que délicate, il se pourrait que vous demandiez un jour des comptes à ceux qui vous gouvernent…

Noter la qualité du post

-1 points
Upvote Downvote

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de