De Gaulle en admiration devant Mussolini

Selon l’écrivain italien Curzio Malaparte…

La lecture de livres achetés par hasard sur quelque brocante, ou les quais de la Seine réserve quelquefois des surprises, propres à troubler l’image qu’on se fait de tel ou tel grand homme. Ainsi Curzio Malaparte, réputé surtout pour son roman « La Peau », dresse-t-il dans son livre : « Technique du Coup d’État », un bref portrait du chef de la Résistance française, alors qu’il l’a rencontré vingt ans plus tôt par deux fois, en Pologne et en Italie. Le général de Gaulle n’avait alors grade que celui de capitaine, mais tout jeune officier de cavalerie, nourrissait cependant, d’après l’auteur de ces lignes, quelque sympathie pour le fascisme :

« Je l’ai rencontré par la suite, à Rome, en 1921 et 1922, pendant la révolution fasciste ; il était alors au Palais Farnèse, attaché à l’Ambassade de France, et montrait la plus grande admiration pour la tactique révolutionnaire de Mussolini »

N’est-ce pas de cet exemple qu’il aurait pu tirer ensuite l’idée d’une prise de pouvoir par la force en 1958, et de ce que par la suite, Mitterrand aura qualifié de « Coup d’État permanent » ?

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Yatsi
Yatsi
6 août 2011 12 h 49 min

" la plus grande admiration pour la tactique révolutionnaire "

En clair pour la prise de pouvoir et non pour son fascisme .

De Gaulle était un homme avec pas mal de contradictions et capable de pas mal de magouille mais là c'est essayer d'inventer avec une phrase .

Think'L'Crotte
Think'L'Crotte
6 août 2011 14 h 29 min

hahahahahahahahahahahahahaa

trop lol

Anonyme
Anonyme
6 août 2011 16 h 03 min

"la prise de pouvoir par la force en 1958"

On peut rire tout de suite ou dans 5 minutes ?

Anonyme
Anonyme
6 août 2011 16 h 16 min

"Admiration" dans le sens ou ce que Mussolini a fait pour prendre le pouvoir, était judicieux. De Gaulle a peu être appris de lui selon cet auteur, mais il n'est en rien un faciste.

Personnellement, je n'ais pas envie d'attendre 5 min pour rire a cette foutaise. ^^

Philou
Philou
6 août 2011 17 h 11 min

Vous savez bien que le général de Gaulle a fait pression avec l'armée en Algérie pour qu'on lui confie le pouvoir en 1958… Un peu à la façon du Duce avec sa Marche sur Rome. Malaparte ayant écrit ce livre bien avant que l'histoire ne se répète, il ne pouvait penser écrire quelque chose d'iconoclaste, bien qu'il se soit souvent plaint d'avoir une telle réputation. Relisez vos manuels, bande d’ignares 🙂 !

Anonyme
Anonyme
8 août 2011 0 h 29 min

Ca ne m'étonne même pas….