CHOC – La chloroquine classée « vénéneuse » le 15 janvier 2020 par Jérome Salomon et Agnès Buzyn

RÉVÉLATIONS – En fouillant sur le site LegiFrance, on apprend que l’hydroxychloroquine, dérivé de la chloraquine en vente libre avant le 13 janvier, a été classée comme substance vénéneuse par le directeur général de la santé, Jacques Salomon, que l’on voit partout à la télévision, sur ordre du Ministère de la Santé, qui était à ce moment-là Agnès Buzyn.

Cet arrêté a été pris le 15 janvier 2020, au moment où elle a alertée l’Elysée d’une épidémie probable de Coronavirus en France.

Classer un médicament parmi les « substances vénéneuses » n’est pas l’interdire. C’est néanmoins en restreindre fortement l’utilisation : prescription sur ordonnance alors qu’il était en vente libre précédemment.

Que signifie cet arrêté ? Pourquoi l’avoir pris à ce moment précis ? Les autorités savaient-elles à ce moment-là que ce médicament anti-paludique pourraient servir contre le Coronavirus ?

Si c’est le cas, pourquoi l’avoir dissimulé jusqu’au 22 mars ?

Par ailleurs, on apprend dans cet article que le mari d’Agnès Buzyn était en conflit avec… le Professeur Raoult.

Noter la qualité du post

-1 points
Upvote Downvote

2
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Moulin
Invité
Moulin

Incompétence, comédiens ratés, que l’on mette des gens compétents dans le secteur de chaque ministère et non des……….

Mohammed
Invité
Mohammed

Ce sont des **** complotiste qui veulent reduire le peuple français à l’esclavage et se débarrasser des personnes fragiles atteintes des maladies chroniques car leurs prises en charge revient cher
Ces mondoaliste sont contre toutes les populations sans exception, ils ont ***** (terrorisme d’état) et aujourd’hui une autre forme de terrorisme en interdisant le traitement Chloroquine en attaquant le savant DIDIER RAOULT
Ce sont des crétins d’académiciens certains accompagnés de racailles
ATTENTION : commentaire modéré par soucis de précaution car propos excessifs sans preuves. Merci et bon courage face à cette épreuve.