Clash Annie Lemoine Vs Zemmour et Naulleau chez Ruquier !

annie
Les deux critiqueurs n’apprécient pas les textes d’Annie Lemoine et le font savoir en direct dans l’émission de Laurent Ruquier !!

Zemmour d’abord se ligue contre l’image féministe affichée par l’ancienne chroniqueuse de la bande à Ruquier dont le style et le fond sont décriés comme « trop simpliste » par le journaliste. Une critique n’arrive pas seule puisque Naulleau rajoute de son style en déclarant « on est en-dessas de la littèrature, on est dans l’indigence totale »; »tout est à refaire »…des mots dures pour la journaliste qui fait mine d’encaisser…
[dailymotion x8o4vq]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
zoidberg
zoidberg
16 mars 2009 19 h 30 min

Perso j’aime bien zemmour mais quelque fois il l’a joue un peu trop 1er de la classe et naullau n’à pas arrêté de faire des remarques sur Cali, depuis que ce dernier n’est pas apprécier les critiques de ces 2 compères, et à la longue çà devenait enfantin :/

louloumenteur
louloumenteur
20 mars 2009 12 h 37 min

zemmour un connard de premiére a vous dire son dernier livre est une juste une copie une réplique d’un vrai ecrivain , sa rassure juste de savoir qu’Ardisson n’est pas tout seul, effectivement zemmour le fait d’en parler sa préche pour savoir « publicité gratuite ».
Annie Lemoine continuez vous avez du talent ……

Valentini
22 septembre 2010 14 h 00 min

La femme boule à Z: un évangile, selon Saint-Éric La France à la Une, qui est en train de mettre un point final à l’Injustice et rase présentement l’avenir, pour trois fois rien, a forcément, dans sa hotte à malices, quelque part spirituelle à la création de l’authentique pays des merveilles. Ce pays est à l’échelle mondiale et, simultanément, avec un bel esprit de suite, à l’échelle 1, chaque fois que quelqu’un en parle, sans tarir sur la route à suivre, pour y parvenir. Les plus futés, que le gouvernement couvre et couve, vous diraient, si leurs bouches étaient libres,… Lire la suite »