Clash entre la famille du gitan tué et les policiers, Vidéo

Le gendarme accusé d’avoir tué un gitan qui tentait de s’enfuir de sa garde à vue en 2008 a été acquitté, ce qui a rendu furieuse la famille de la victime !

Accusé de « coups mortels » sur un gitan de 27 ans, le gendarme comparaissait depuis lundi devant la cour d’assises du Var.

A l’origine de cette affaire, le jeune gitan était soupçonné dans une affaire d’enlèvement, ce qui l’avait conduit en garde à vue à la gendarmerie de Draguignan. Lors de son audition, le gendarme l’avait laissé fumer dans le couloir mais le jeune homme, menotté, avait sauté d’une fenêtre de 4,60 m. Le policier, affirmant avoir voulu viser les jambes, avait tiré à sept reprises en le touchant trois fois.

Pour l’avocat général, le gendarme ne pouvait « pas être pénalement condamné pour les faits qui lui sont reprochés ».

Toujours selon l’avocat général, « il ne s’agit pas de délivrer un permis de tuer, mais de constater que le gendarme a agi conformément à ce qui lui a été enseigné. Il a agi dans le cadre légal, il n’a pas agi pour commettre une infraction pénale ».

Ce vendredi matin, avant la délibération, le gendarme Christophe Monchal a tenu à faire passer un message à la famille du gitan tué : « Je n’ai qu’un mot à vous dire: désolé ».

Cependant, après l’énoncé du verdict et l’acquittement, l’ambiance était plus que tendue entre les forces de l’ordre et les membres de la famille du gitan :

 

65 commentaires

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez ce post !