Clémentine Autain et Anne Berest : deux bobos nous racontent la souffrance des intellos

Grand moment de rigolade.

– Anne Berest : Les jeunes intellectuels forment une classe sociale méprisée, ils vivent dans des situations financières extrêmement compliquées et sont obligés de faire des métiers humiliants.
– Clémentine Autain : les intellos souffrent de précariat et manquent de considération, c’est un problème de société absolument considérable.

http://www.youtube.com/watch?v=K5NrfnEzHl8

Ces deux-là devraient aller faire les trois-huit dans une usine, ça leur fera le plus grand bien.

Note : Cet article ‘coup de gueule’ a été publié en Tribune Libre et ne reflète que l’avis de son auteur.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments