Cohn-Bendit pris à partie

Quand on pose les questions qui dérangent, les intéressés ferment leurs g… plutôt que de porter plainte pour diffamation.

En plus d’être complètement abrutis par leur télé, le public applaudi tel des veaux, à la réponse du maître de conférence qui protège sont petit chef qui aimaient tant parler de la « sexualité des enfants ». Doit-on rappeler q’u’il n’existe pas de « sexualité des enfants » avant la puberté?

Pour rappel, son intervention dans « apostrophe » :

Pour le reste, je vous invite à lire « Le Grand Bazar », publié en 1975 chez Belfond.

extrait «  »Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : ‘Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?’ Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi « . »

Mais il s’en trouvera encore, même ici, sur EVO, pour défendre l’indéfendable…

Note : cet article a été modéré pour pouvoir être publié. Par ailleurs, cette histoire est vieille et a déjà été débattue maintes et maintes fois, tout avait déjà été dit sur le sujet.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments