Comment corrompre la presse pour les nuls

Une note adressée au secrétaire général de l’Elysée explique comment amadouer Bakchich.info…

Le site Bakchich.info publie aujourd’hui dans ses tribunes un document édifiant qui fait froid dans le dos : au début de l’année 2008 une officine privée a en toute légalité remis à Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, son rapport sur « Bakchich » accompagnée de la démarche à suivre pour « épauler » au mieux le tout jeune site d’info’.

C’est donc au début de sa présidence que Nicolas Sarkozy par l’intermédiaire de Claude Guéant a commandé une note sur le fonctionnement du site à la société privée de renseignement économique, Salamandre, dirigée par le général Mermet, ancien boss de la DGSE.

Le but étant d’embourgeoiser le site pour casser son image d’electron libre et donc affaiblir sa crédibilité.

A lire sur Bakchich : Quand Bakchich était surveillé par Claude Guéant.

Sources : Bakchich.info, LePost.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
anonyme
anonyme
16 novembre 2010 17 h 00 min

Pratiques récurrentes «  Pas un président de la Ve République qui n’ait cédé à la tentation. Qu’il s’agisse de Georges Pompidou qui, via son ministre de l’Intérieur, Raymond Marcellin, fait poser des micros au Canard ou de François Mitterrand, qui avait développé un vaste système d’écoutes téléphoniques dont ont été victimes le patron de Mediapart, Edwy Plenel, alors au Monde, et le conseiller de la direction de Bakchich, Jacques-Marie Bourget, qui travaillait à Paris-Match. Quant à Jacques Chirac et au préfet Philippe Massoni, son âme damnée, ils ont systématisé la surveillance de la presse entre 2002 et 2007. Sous le… Lire la suite »

Karim
Karim
16 novembre 2010 17 h 15 min

C’est sur que c’est bien connu mais ça reste énorme de le voir sur papier, plus concret tu meurs…

franckybbr
franckybbr
16 novembre 2010 17 h 44 min

Article intéressant.

Je rappelle que la presse française est subventionné ,depuis 2004!
Par exemple,sur le web, Rue89 a touché 249 000 euros, Mediapart 200 000 euros ou encore Slate.fr 199 000 euros.

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2009/12/30/les-editeurs-de-presse-en-ligne-se-repartissent-20-millions-d-euros-d-aides_1285932_3236.html

Aussi,la France est classé 44eme au niveau de la liberté de la presse!

http://www.france-info.com/culture-medias-2010-10-20-la-france-44e-au-classement-annuel-de-la-liberte-de-la-presse-492360-36-41.html
Ce qui n’empêche pas les journalistes français de donner des leçons aux autres pays!

vince
vince
16 novembre 2010 23 h 26 min

Ce que je retiens  » Backchich est des rares organes de presse indépendants en France »