Corée du Nord : focus sur l’internet de la nation la plus opaque au monde

Surfer sur le net en Corée du Nord, à quoi ça ressemble ?

Dans ses colonnes, BBC News consacrait hier un sujet à l’internet en Corée du Nord et, une chose est sûre, ce qui en ressort dessine un portrait édifiant du mode de vie des Nord-Coréens.

S’il l’on savait l’adulation du dirigeant Kim Jong-un contrainte dans tous les pans de la vie d’un Nord-Coréen, on aurait pu penser qu’une fois sur la toile, le monde digital aurait fait office de rempart à l’abri de la doctrine de ce dernier. Malheureusement, il n’en est rien, le dogme du dirigeant nord-coréen ne connait aucune frontière.

Sur la toile

Pour commencer, internet est complètement marginalisé, seuls quelques foyers en lien direct avec Kim Jong-un lui-même disposent de cet outil tel qu’on le connait. Pour les autres, un internet « adapté » (filtré donc) se destine à une poignée d’individus qui compose l’élite, à savoir académiciens et scientifiques, loin de représenter une menace au régime.

Il est également possible, pour le commun des mortels, de « jouir » de cet internet « customisé » dans le seul cyber-café de Pyongyang, la capitale nord-coréenne.

Une fois sur le net, nous sommes loin d’un festival hétéroclite, c’est même tout le contraire. Oubliez Twitter et Facebook, l’écrasante majorité des sites internet connaissent un lien de parenté avec le gouvernement, dont la navigation se résume à quelques sites à l’image de The Voice of Korea, site d’info totalement muselé, ou encore le Rodong Sinmun, organe officiel du régime.

Pour les plus téméraires qui seraient tentés de créer leur propre contenu, sachez que Reporters Sans Frontières rapporte que plusieurs journalistes nord-coréens ont fini sur le chemin du goulag après avoir commis une simple faute d’ortograf.

Autre détail qui en dit long, chaque page de l’internet nord-coréen comporte un script dont la fonction est, dès qu’est fait mention de Kim Jong-un, de mettre en lumière le nom de ce dernier en ajustant légèrement la taille de police d’écriture. Berlusconi et Sarkozy en rêvaient, Kim Jong-un l’a fait.

////
.
.

Système d’exploitation

D’ailleurs, le réseau numérique n’est pas le seul à avoir subi un coup de bistouri à la va-vite, l’unique système d’exploitation ne s’avère être Windows, mais « Red Star », un OS cent-pour-cent nord-coréen qui doit sa création à feu Kim Jung-il, ancien dirigeant du pays et père de l’actuel leader de la nation.

Outre l’aspect esthétique que l’on imagine rétro, ce système présente plusieurs variantes qui confèrent à l’anecdotique : dans un premier temps, un fichier readme s’exécute automatiquement au lancement de chaque machine, expliquant ô combien il est important que le présent système d’exploitation soit en corrélation avec les valeurs du pays; et dans un second temps, la date n’affiche pas 2012, mais « 101 », non pas en raison d’une quelconque croyance liée au calendrier Maya, mais tout simplement pour impacter le nombre d’années passées depuis la naissance Kim Il-sung, premier leader de la nation (et grand père de Kim Jong-un) dont les théories politiques font encore aujourd’hui loi.

Coté navigateur, l’on retrouve là encore une version adaptée, puisque le seul navigateur internet du pays s’avère être une refonte de Firefox, rebaptisé dans la foulée Naenara, qui est également le nom de l’unique portail web (MSN, AOL, Yahoo) du pays.

Vers un renouveau ?

Bien que l’idée d’un printemps arabe est loin de se former dans un avenir proche, les attentes des nord-coréens vont grandissant, à mesure que les outils technologiques font leur apparition dans le quotidien de ces derniers. Si la téléphonie mobile présente pour le moment des inconvénients notables, entre l’impossibilité de téléphoner à l’étranger et l’absence d’un navigateur web, les multiples actions des sud-coréens devraient finir de trouver écho chez leurs voisins du nord et mettre à mal l’obscurantisme tempéré du régime.

Ainsi, il n’est pas rare que les nord-coréens voient apparaître dans le ciel par centaines, près de la frontière, des ballons de baudruche envoyés depuis Séoul et chargés de denrées, tracts, téléphones et autres clés USB renseignant sur le visage actuel du monde qui les entoure.

Si les observateurs internationaux voient en Kim Jung-un un leader plus souple que ses prédécesseurs, c’est d’avantage une posture dictée par la pression constante opérée par le Sud, qu’un choix porté par une idéologie progressiste.

Source : BBC News

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Z6
Z6
11 décembre 2012 16 h 10 min

« la date n’affiche pas 2012, mais « 101″, »

Rien de choquant. Ils ne sont pas chrétiens donc ils s’en tapent de la naissance de Jésus Christ. Et puis l’année 0 doit bien être marquée par un événement. Choisir la naissance de Jésus n’est pas plus intelligent que choisir la naissance du fondateur de la Corée du nord.

Pour ce qui est de leur OS, voila une capture d’écran : http://desktoplinuxreviews.com/wp-content/uploads/2010/08/menus.png
C’est pas trop moche, j’trouve. M’enfin, je souhaite quand même aux Nord-Coréens de connaitre autre chose que leur OS et navigateur ultra bridés.

Nonyme
Nonyme
11 décembre 2012 16 h 43 min

C’est fou quand même d’être restreint à ce point.
N’empêche, pas besoin d’antivirus et encore moins de mises à jour…
Ils ont quand même le Solitaire ?

melpou
melpou
11 décembre 2012 17 h 40 min

Être restreint…. c’est un euphémisme… Les camps de « travail » qui n’ont rien à envier aux camps Nazi c’est ici : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/la-coree-du-nord-vue-du-ciel_771312.html
En 40, les gens pouvaient dire qu’ils ne savaient pas, nous, nous ne pourront pas.

Polpot
Polpot
11 décembre 2012 18 h 15 min

C’est quoi ce ton contre-révolutionnaire, evo??

Vous acclamez les sud-corréens pour balancer leur propagande capitaliste dans le ciel d’un des seuls pays égalitaires de la planète?
En plus de vouloir forcer les gens à adopter jesus comme référent temporel…

Bande d’évangélistes non-assumés, allez dispenser le culte de la liberté d’être asservi ailleurs…

AU GOULAG

zamale
zamale
11 décembre 2012 22 h 25 min

Wake up,j’ai envie de dire aux Coreens du ch’nord

Mocucha
Mocucha
12 décembre 2012 9 h 09 min

Roger Dufoin : Aucun scientifique sérieux n’avancerait une date aussi précise (5 ans, allons) pour un homme légendaire (à savoir, nous n’avons retrouvé aucune traces sensibles, datables). Nous nous basons sur des textes et des corrélations d’événements, rien de précis.

Ben
Ben
12 décembre 2012 12 h 50 min

Vous ne vous etes jamais dis qu’on etais peux etre aussi bridé que eux ? On as pas mal d’obligation dans notre société et si on decide de pas faire ce que les dirigeant nous demande et bein on va en prison.

On est loin de tout savoir sur tout. Ouvrez les yeux

Arnak
Arnak
12 décembre 2012 14 h 00 min

Et pendant ce temps la en france ,dieudonné se prend 20000e d’amende, pour un ananas,alors arrêtons de faire genre le peuple supérieur, qui s indigne du net nord coréen ou des pussy riot envoyées au goulag,chez nous c’est pas mieux,faut aller dans les autres pays pour voir la propagande qu on subit dans le sien.

melpou
melpou
13 décembre 2012 10 h 31 min

La propagande, les population Nord Coréenne n’en a rein a foutre! Elle meurt littéralement de faim depuis la chute de l’empire soviétique. Des mères se battent avec leur enfant pour manger, des cas de cannibalisme sont avérés.

Caribouh78
Caribouh78
13 décembre 2012 21 h 23 min

Si l’a Corée du nord se révolte la coree du sud se casse la gueule économiquement d’ou la non action du monde