Coupe du Monde 2010 : la formule qui prédit tous les résultats

Plus la peine de disputer la compétition puisque le vainqueur et l’ensemble des résultats sont déjà connus !

La formule a été développée par Stefan Szymanski, professeur d’économie de la « City University » de Londres. Economie oui, car cette formule trouve sa théorie dans des données économiques afin de calculer les chances de chacune des équipes engagées dans la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud.

Cette formule, s’appuie sur le PIB (ressources), le nombre d’habitants d’un pays (indiquant le vivier de talent), l’expérience en Coupe du Monde et tient compte de l’avantage de recevoir. Elle permettrait de calculer correctement 72% des résultats.

Par exemple, un PIB deux fois plus important que son adversaire équivaut à 0.1 but ; une double expérience en Coupe du Monde 0.5 but. Et on accorde à l’Afrique du Sud un avantage en tant qu’hôte de la compétition.

Les résultats sont intéressants, avec une finale assez inattendue entre le Brésil et… la Serbie !

La France franchirait le cap du premier tour, sortirait l’Argentine pour ne s’incliner qu’en quarts de finale contre l’Allemagne. Pas si mal !

Plus surprenant, la Nouvelle-Zélande tirerait son épingle du jeu dans le groupe F pour se qualifier avec l’Italie aux dépends de la Slovaquie et du Paraguay et s’inclinerait ensuite contre les Pays-Bas.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visualiser en grand les résultats et les explications détaillées de la formule et de ses conséquences :

5 commentaires

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez ce post !