Crises d’hystérie collective au Maroc (Vidéo)

Après la crise d’hystérie collective dans un collège à Casablanca, c’est désormais un lycée à Chtouka Aït Baha qui est touché par le phénomène.

Six jeunes élèves auraient sans raison établie commencé à crier, comme d’une seule voix. Cela s’est passé mardi matin.

La direction a alors appelé les ambulanciers, la police, et même la protection civile. Les jeunes lycéennes ont été emmenées à l’hôpital pour y recevoir les soins médicaux nécessaires ainsi que pour leur faire passer des examens afin de découvrir la raison de cette crise étrange.

Le 11 février 2019, une première crise d’hystérie collective, également pour des raisons inconnues, s’était déclenchée au lycée Imam El Kastalani, à Casablanca :

Des rumeurs sur les réseaux sociaux explique ces comportements par la consommation de la drogue Flakka.


Written by Vengeur Masque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *