De Closets dans « On n’est pas couché »

L’écrivain affronte Zemmour et Naulleau lors d’un débat passionné

François de Closets est venu sur le plateau d' »On n’est pas couchés » défendre son projet de réforme de l’orthographe. Pour rappel, l’écrivain a publié il y a quelques semaines un livre dans lequel il s’interroge et encourage la nécessité de simplifier l’orthographe.

Face à Eric Zemmour et Eric Naulleau, qui louent cependant l’aspect historique du livre qui rappelle au fil des siècles l’évolution de la langue et ses différentes révisions, il a eu fort à faire face à deux opposants farouches à ce projet, ce qui a donné lieu à un débat enflammé qui aurait mérité de durer davantage, Laurent Ruquier étant malheureusement obligé de rendre l’antenne :

[dailymotion xajo2p]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ben
ben
20 septembre 2009 17 h 32 min

il est beau le zemmour qui demande à timsit de se taire…
+1 pour la réforme

Anonyme
Anonyme
21 septembre 2009 18 h 52 min

À Ruquier plutôt nan? Je vois que le post déchaîne les foules, dommage, c’est un sujet intéressant…

K
K
21 septembre 2009 21 h 57 min

@Anonyme : je suis d’accord avec toi, mais j’en assume ma part de responsabilité, je ne l’ai pas assez vendu, j’aurais du mettre « clash » ou « oops » ou « nue » dans le titre 😉

Kem
Kem
21 septembre 2009 22 h 02 min

nan, par exemple moi j’ai maté mais jtrouve rien a dire de constructif la dessus, je pense que le principal a été dit. mais quand meme j’ai eu l’impression que zemmour cherchait une chute dans son argumentaire, c’était relou

Mostra
Mostra
25 septembre 2009 11 h 42 min

Ben, pauvre type… Réformer l’orthographe ?? Nan mais n’importe quoi vraiment. Ça me fout en l’air des commentaires pareils. La langue française est un héritage inestimable de notre culture, l’une des plus belles langues du monde avec toutes ses subtilités, sa richesse de vocabulaire et syntaxique. Réformer l’orthographe française, c’est réformer la France entière. Quoique ce qu’elle a de France maintenant remarque en y réfléchissant…