Des easter eggs* sur Allociné ?

On trouve de drôles de biographies sur le site référence du cinéma…

C’est le site affilié à Liberation.fr, « Ecrans.fr », qui a découvert presque par hasard une petite pépite laissée depuis huit ans par le site Allociné. Dans sa rubrique cursive hebdomadaire baptisée « Trailer est-il ? » et consacrée aux trailers de long-métrages, écrans apportait à notre connaissance la sortie prochaine de Calibre 9, un Crank-like à la française…

Non dépourvu d’un sens de la curiosité, écrans s’est donc penché sur la biographie de Jean-Christian Tassy, le réalisateur derrière ledit film d’action low-cost sans inspi’. Une bref lecture de la bio de ce dernier révèle vite le caractère singulier de son passif, qu’il est d’ailleurs d’usage de qualifier de what the fuck !

L’on apprend ainsi en substance que JC Tassy s’est spécialisé dans la proctologie avant de sombrer dans la toxicomanie et le trafic d’organes… Ce qui n’a bien sur pas manqué de susciter un brin de moquerie légitimement justifié de la part de Ecrans.fr, songeant de prime abord au manque de zèle certain d’aucuns rédacteurs du site cinéphile.

Ce n’est qu’après la mise en ligne de leur rubrique que le pot aux roses a été élucidé par l’équipe d’écrans, puisque le big boss d’Allociné se fendait d’un mail à l’attention de ces derniers pour les éclairer sur la nature de leur découverte.

« En avril 2002, nous avions posté cette biographie un peu comme on enterre un petit trésor d’absurdité, en espérant qu’un Indiana Jones de l’Internet vienne le découvrir. Il aura donc fallu 3180 jours avant que ce trésor soit mis à jour »
, écrivait le DG d’Allociné à destination d’écrans.

Résolument décidé à en savoir plus, ces derniers ont donc contacté le fameux Jean-Christian Tassy, qui leur a d’ailleurs notifié être au courant de cette gaudriole 2.0 et de préciser que l’auteur n’est autre qu’un ami scénariste et ancien employé d’Allociné qui, avant de quitter le navire, s’est laissé aller à quelques potacheries…

Si la biographie d’origine n’apparaît plus sur la fiche Allociné de Jean-Christian Tassy, Yahoo a quant-à lui conservé sa trace :

Jean-Christian Tassy a d’abord suivit des études littéraires à Aix-en-Provence dans le sud de la France, puis de hautes études de médecine (option proctologue) à Montpellier et à Toulouse avant de réorienter sa carrière vers le cinéma international. Repéré lors d’un casting par Tsui Hark lors du tournage de Piege a Hong Kong à Marseille, il part tourner dans d’obscures films asiatiques, Bruce Lee contre Superman, On m’appelle Bruce Lee et Big Boss a Borneo notamment. Il signe un retour fracassant dans son pays natal pour interpréter l’un des rôles principaux de The Fuveau rabbit’s killer et de sa suite Sound of Zimmer isn’t good for your health. Deux des plus gros succès du 7ème Art méridional. Blasé par une célébrité grandissante il disparaît de la circulation. Après de très nombreuses cures de désintoxication et une autobiographie très âpre sur sa personne et sur le monde du showbusiness (Moi, les chèvres, le midi et ma bouteille de gnôle, 1992, éditions Joseph Mehri) il tente de revenir sur le devant de la scène, mais son aura semble ternit par son passé. Heureusement ses capacités physiques hors du commun lui permettent de subsister, il travaille dans de très grosses productions hollywoodiennes en tant que cascadeur, principalement dans Tarzan s’évade, L’ homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours, Entre la chevre et le chou et Evil Dead III : l’armée des ténêbres. Accusé sans preuve de trafics d’organes humains en 1997, il se voit tout de même obliger de verser 50% de ses cachets à la CCCIODPS (Comité contre les combats illégaux organisés dans des parkings souterrains) et de s’expatrier à Tunguska, région polaire soviétique où il trouve l’inspiration pour écrire le scénario de Abominable. En 2002 le script acheté par David Goyer pour la société New Line sera prochainement réaliser par Renny Harlin à Tayelahc Sin (Tibet) avec en tête d’affiche Jean-Claude Van Damme pour un budget avoisinant les 120 millions de dollars. Jean-Christian Tassy, reconnu pour ses capacités artistiques de mimes et de bodybuilding, pourrait également interpréter le Yéti en personne, renouant ainsi avec le succès.

« pour info, il existe certaines pages du site qui réagissent à une combinaison de lettres et de chiffres tapés dans un ordre précis. Comme un « cheat-code » qu’on retrouve dans certains jeux videos. Les trouverez-vous ? Là c’est très difficile », indiquait en guise de conclusion le boss d’Allociné à Ecrans.fr.

Source : Ecrans.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Scandale
Scandale
26 décembre 2010 20 h 38 min

Pour que allociné ait viré le contenu de l’article c’est plutôt qu’ils n’en sont pas fiers. À mon humble avis, c’est une injection SQL faite par un petit rigolo à l’époque ou allociné était un petit site sans prétention.