Dire Straits censuré au Canada !

La chanson Money For Nothing a été jugée comme homophobe.

25 ans après le succès interplanétaire du tube Money For Nothing, qui tournait en dérision le star-system, la chaîne MTV, l’argent facile et les filles gratuites, le Conseil Canadien des Normes de la Radiotélévision a fait interdire ce tube des années 80 suite à une plainte par une auditrice adressée à une radio qui la diffusait. Quelques extraits de la conclusion du Conseil:

«Money for Nothing a toujours été une source de controverse depuis son apparition dans l’album de Dire Straits In Arms en 1985. La chanson qui a donné son statut international à Dire Straits raconte les pensées d’un livreur de cuisine, déplorant de n’avoir jamais appris à jouer d’un instrument et ne pouvoir devenir une star du rock sur MTV, pour échapper à sa vie de tous les jours. Mais les propos acerbes (…) du livreur sur les femmes et les musiciens ont déjà permis sa condamnation pour sexisme, racisme et homophobie depuis quelques années.»

«Les prix et hommages rendus à cette chanson au milieu des années 1980 ne la protègent pas (…) Il y a eu une réorientation des valeurs sociales en jeu un quart de siècle plus tard, et sa radiodiffusion en 2010 doit refléter ces valeurs-là plutôt que celles de 1985»

Le passage jugé comme homophobe est le suivant:

See the little faggot with the earring and the makeup (Regarde cette petite tapette avec ses boucles d’oreilles et son maquillage)
Yeah Buddy that’s his own hair (Oué mec, ce sont ses vrais cheveux)
That little faggot got his own jet airplane (Cette petite tapette a son propre jet privé)
That little faggot he’s a millionaire. (Cette petite tapette est millionnaire)

La chanson, en featuring avec Sting, raconte en fait le point de vue d’un travailleur qui doit « vendre des micro-ondes et installer des frigos », et qui voit sur MTV des super-stars et autres bellâtres au rabais menant une vie de rêve (fait plus que jamais d’actualité). La chanson est devenue un tube inter-planétaire après qu’MTV, plein d’auto-dérision, ait décidé de la passer en boucle, prenant donc le thème de la chanson à contre-courant. Le riff de départ est depuis devenu mythique.

Le groupe Dire Straits est également connu pour la chanson Sultans Of Swing, contenant l’un des plus grands solos de l’histoire du rock.

Ce n’est pas la seule chanson de Dire Straits a être tangente sur le point de vue de l’homophobie. Toutefois, on peut se demander en quoi consiste le travail de ce « Conseil », qui utilise son temps et surement de l’argent pour déterrer de vieux morceaux sur ce genre de détails. D’ailleurs, si on suit leur logique bureaucratique, ils ont du pain sur la planche avec les morceaux actuels.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
alcorak
alcorak
16 janvier 2011 15 h 38 min

Moi je suis pour l’interdiction de « la vie en rose » d’Edith Piaf, cette chanson est aussi clairement homophobe avec cette façon de parler du rose qui a toujours été associé aux homos, et tant qu’on y est, ne trouvez pas indécent la façon qu’à Michael Jackson de parler des races dans « Black or white »? allez hop, on interdit aussi!!
Tellement pathétique ce révisionnisme de bas étage de notre culture collective…
Ne vous laissez pas dicté votre façon de penser!

Anonyme
Anonyme
16 janvier 2011 16 h 17 min

je crois que « That little faggot » veut plutôt dire « cette petite pédale » car fag/faggot/fagget veut littéralement dire PD, et « cette petite tapette » se traduirait plutôt par « that little pussy »

@alcorak
oui! tu as raison alcorak, autorisons l’homophobie, la xénophobie et la haine raciale au nom de la liberté d’expression! après tout, c’est en exploitant les failles de cette dernière et de la démocratie qu’un certain Adolf H est arrivé légitimement au pouvoir chez notre voisin teuton, à quand notre tour.

Caetera
Caetera
16 janvier 2011 16 h 55 min

Et la première chose qu’à faite Hitler en arrivant au pouvoir était d’interdire la liberté d’expression…

Superbe démonstration Anonyme!!!!

dtc
dtc
16 janvier 2011 17 h 13 min

Money for nothing en version DTS sur mon home cinéma…une tuerie !!!
Prochaine fois que je met ça à fond j’aurais une petite pensée pour nos amis Canadiens.

pepito
pepito
16 janvier 2011 21 h 17 min

et 1 point godwin !!!

alcorak
alcorak
16 janvier 2011 21 h 39 min

Tu sais anonyme, ce n’est pas parce qu’on prononce le mot « tapette » dans une chanson qu’on est homophobe, j’adore cette chanson et pourtant je ne suis pas homophobe, d’ailleurs je ne voyais aucun rapport entre les 2. Mais il faut croire que certaines personnes, qui eux ont un esprit malsain, cherchent, trouvent et sont écoutées! Les choses ne sont pourtant pas si simples, ce ne sont pas les mots qu’il faut combattre mais les idées qui peuvent se cacher derrière. Dans le cas de « money for nothing » je suis sur que Mark Knopfler ne s’est pas dit: « tiens je vais… Lire la suite »

tibald
tibald
17 janvier 2011 1 h 59 min

mais plutot « qu’est ce qu’un déménageur de frigo pourrait penser des petits flambeurs d’mtv »

QuébécoisAnti-Censure
QuébécoisAnti-Censure
17 janvier 2011 14 h 54 min

Je suis québécois et tanné de voir ces niaiseries faites par des pousseux de crayons!

On a Claude Dubois, Robert Charlebois qui on utilisé le mot tapette dans leur chanson en parlant d’homosexuel. Si cette logique fonctionne pour cette chanson anglaise, devrait-on le faire pour les chansons francophones ? C’est à y penser!