Domenech et l’argent

domenechprime

Raymond Domenech s’est fait « griller » avec sa prime de qualification qu’il a démentie et qui a été confirmée. Mais d’autres questions peuvent se poser.

France Football avait révélé en Novembre, le montant de la prime de qualification pour la Coupe du monde 2010 de 862.000 euros reçue par Raymond Domenech. Ce dernier avait alors démenti ce chiffre :

Le chiffre est complètement ahurissant. Si ça avait été cela, j’aurais été heureux comme tout. C’est loin du compte. Je n’essaye même pas de contredire parce que c’est dans la ligne éditoriale habituelle. C’est un pur mensonge. L’argent n’est pas mon moteur.

Sauf que manque de chance, la Fédération française de football a communiqué en interne les chiffres exacts des primes versées aux joueurs et au sélectionneur.

Résultat des courses ? Le montant de la prime perçue, dévoilé par Le Monde, est de 826 222 euros.

Du coup, Raymond Domenech a encore subi une sorte de lynchage médiatique suite à ces nouvelles révélations et à son démenti controversé. Cependant, peut-être est-il bon de rappeler que cette somme n’est pas scandaleuse dans l’économie du football, si l’on fait une comparaison par rapport à ce que gagnent les autres sélectionneurs ou encore les joueurs.

Ce qui interpelle, c’est plutôt le fait que Domenech a lui même affirmé que l’argent n’était pas son moteur, et qu’il était prêt « à travailler gratuitement pour l’Equipe de France ». Or, sachant que les Bleus seraient en autogestion depuis bien longtemps (depuis la Coupe du Monde 2006) – voir à ce sujet les propos de Dugarry chez Ruquier ainsi que les déclarations de Robert Pires – que Domenech reconnaît  lui-même implicitement ne pas avoir tant d’autorité que ça sur les joueurs (voir l’interview de l’Express), qu’il est critiqué par la France entière, pour quelle raison resterait-il sélectionneur ?

Un coach non respecté, non écouté, non productif, qui déteste la presse, quelle pourrait encore être sa motivation ?

La réponse se trouve peut-être dans les premières secondes de cet entretien datant des années 80, dans lequel Raymond Domenech, entraîneur du FC Mulhouse, regrette ne pas avoir 10 ans de moins pour pouvoir profiter de la surenchère des salaires des footballeurs (paroles étonnantes pour un coach) :

Domenech serait-il en fait une sorte de Tartuffe du football surtout intéressé par le fric ?

Pendant la Coupe du monde 1994 aux États-Unis, alors commentateur de l’évènement pour la télévision, il est interpellé par la police de Boston en train de revendre des places à moitié prix pour le match Corée du Sud-Bolivie au marché noir. Il passe six heures en garde à vue avant d’être relâché contre le paiement d’une caution de 500 dollars (Source : Wikipedia). Etonnant qu’un commentateur télé, ex-entraîneur de Lyon dans les années 90 et sélectionneur de l’Equipe de France Espoirs se retrouve à revendre ses places au noir pendant une Coupe du Monde.

Quelques jours avant la Coupe du Monde 2006, Raymond Domenech, sélectionneur des Bleus, avait réservé l’exclusivité de ses commentaires sur ses choix pour la composition de l’équipe de France à SFR : seuls les abonnés 3G de l’opérateur ont donc eu droit à ses explications.

A l’époque, il n’avait pas expliqué sa décision de privilégier l’opérateur téléphonique. Pour certains, il avait monnayé son intervention, pour d’autres, il n’avait fait que respecter une obligation contractuelle antérieure : encore une histoire de sous…dommage qu’il ne soit pas aussi doué pour faire briller l’Equipe de France compte tenu du talent brut de ses joueurs.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Esteban
Esteban
15 décembre 2009 2 h 55 min

Vengeur Masqué, c’est la première fois que ton nom te va si bien !
Il en faut encore à ceux qui surfent sur la vague  » Domenech finalement il est cool  » pour voir que ce mec la est un tocard ?

Esteban
Esteban
15 décembre 2009 3 h 01 min

Néanmoins, son intervention sur la vidéo est assez remarquable de franchise et d’intelligence. Le mec ne se prive pas de dire qu’il aime le fric (c’est toujours mieux que de jouer les faux culs) et il porte un regard sur ce qu’est le football actuel assez étonnant, puisque tout ce qu’il dit sur les petits clubs et les gros est toujours d’actualité !
Mince, si seulement il avait autant d’intelligence dans ses choix en équipe de France, on serait pas une équipe de naze !

Litalien
Litalien
15 décembre 2009 4 h 10 min

C’est bizarre, le sentiment que j’ai à son égard est partagé entre l’admiration pour un esprit aussi lucide et l’envie de lui balancer une statuette (en forme de coupe du monde ou un buste de zizou) à la figure…

popopolo
popopolo
15 décembre 2009 20 h 31 min

revendre ses places à moitié prix , n’est pas du marché noire ( du moins en France) .
ce qui est illégale , c’est de les revendre plus cher que leurs valeurs en neuf .

lolilol
lolilol
16 décembre 2009 0 h 25 min

super, tu nous ressort une interview qui datent de 30 ans…

Rien n’a changé en 30 ans gros boulet?