E. Jean Carroll, la femme qui accuse Donald Trump de viol

Cette femme de 75 ans dit avoir été embrassée de force puis violée par Donald Trump dans les années 1990.

Ce vendredi 21 juin, le New York Magazine a publié en couverture l’interview de E. Jean Carroll, une journaliste célèbre pour les conseils -notamment en matière de sexualité- qu’elle dispense depuis près de trente ans dans le Elle américain.
Et dans cet entretien, la journaliste de 75 ans raconte six épisodes de sa vie au cours desquels elle a subi des violences sexuelles de la part d’hommes.

Celui qui a le plus retenu l’attention concerne Donald Trump. Au cours d’une rencontre qu’elle date fin 1995 ou début 1996, E. Jean Carroll raconte ainsi avoir croisé la route de celui qu’elle avait alors reconnu comme étant “ce fameux magnat de l’immobilier” dans un grand magasin de New York, Bergdorf Goodman.

D’après le récit de la journaliste,Donald Trump lui aurait d’abord demandé de l’aider à chercher un cadeau pour une femme, ce qu’elle aurait accepté, avant de lui révéler qu’il s’agissait d’elle. Le futur président des Etats-Unis lui aurait ensuite demandé d’essayer de la lingerie et se serait dirigé avec elle vers les cabines d’essayage, ce que l’éditorialiste aurait pris, selon elle, pour une blague. Il se serait alors enfermé avec elle dans une cabine, avant de l’embrasser de force puis de la violer.
En effet, toujours selon la journaliste, Donald Trump l’aurait plaquée contre un mur, lui aurait arraché le collant et aurait “pressé ses doigts” autour de (ses) parties intimes, poussant son pénis à moitié -ou entièrement, je ne sais plus »- en elle.

Après s’être débattue, en vain, durant plusieurs secondes, E. Jean Carroll aurait fini par se défaire de son agresseur et s’enfuir.

Elle explique ne pas avoir porté plainte à l’époque par peur des représailles, mais s’être confiée à deux amies journalistes, qui ont toutes deux confirmé à New York avoir entendu la même version de l’histoire racontée par la victime présumée.

Noter la qualité du post

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de