Employée de banque poignardée


« Le meurtrier présumé de cette employée de banque à la BRED a été placé à l’hôpital psychiatrique dans la nuit » d’après le parquet de Paris ce jeudi (source : Le Post).

Voici la vidéo explicative de cette triste agression :


[dailymotion x83s4h]
Peu avant midi mercredi, Jean-Claude L., d’après plusieurs témoins, avait porté des coups de couteau à Djamila A, conseillère financière de la banque régionale du groupe Banque Populaire. Cette femme, avec qui il était en conflit, s’était accordé une pause cigarette devant la banque lorsque le drame s’est produit. L’individu a alors pris la fuite en s’engouffrant dans une station de métro. D’après la police, le meurtrier présumé voulait récupérer de l’argent d’une assurance vie qu’il avait souscrite dans cette banque, et il avait eu plusieurs altercations téléphoniques à ce sujet avec la banque. Les secours ont découvert l’employée sur le trottoir, un couteau planté dans le haut du dos, baignant dans son sang, et ils ont tenté de la ranimer en attendant le Samu. La jeune femme a été transportée à l’hôpital dans un état critique, puis elle est décédée rapidement des suites de ses blessures.
« J’ai vu la femme tomber à terre à plat ventre »
Amel, commerçante et riveraine, a raconté la scène à laquelle elle a assisté : « Ça s’est passé à 11 h 20. La demoiselle fumait tranquillement sa cigarette à l’extérieur. Le jeune homme est venu, il avait 24/25 ans, c’était un grand Black baraqué qui avait fait un stage dans un magasin de sport juste à côté. J’ai vu la femme tomber à terre à plat ventre. Elle avait le couteau planté dans le cou. Son visage était ensanglanté, elle a essayé de dire quelque chose. Le tueur s’est fait courser par des gars qui travaillaient sur un chantier à côté. Ils ont réussi à le taper avec une pelle, mais ça ne l’a pas arrêté. À côté du cadavre, on a retrouvé un sac du BHV plein de couteaux. C’était une bonne lame, entièrement plantée », a-t-elle expliqué.
Un autre jeune homme, habitant le quartier et qui a souhaité conserver l’anonymat, a indiqué que l’agresseur « avait du sang-froid ». « On a essayé d’intervenir, il nous a vus, mais c’est comme s’il n’avait pas eu peur. Après, il nous a cherchés en faisant des gestes de provocation », a-t-il précisé, précisant avoir fait partie de ceux qui ont couru après l’agresseur. Trois employés d’une société voisine de la banque et un autre de la Bred ont affirmé que l’agresseur était bien le client avec lequel la jeune femme avait eu ce différend.
D’après le secrétaire du CE de la Bred, Gilles Desseigne, la victime « était conseillère en patrimoine et elle était expérimentée et appréciée unanimement ». « Avec la crise, les agressions verbales sont plus fréquentes », a-t-il ajouté. La Fédération bancaire française a exprimé dans un communiqué sa « vive émotion » et s’est dite « de tout coeur avec la famille et les proches de la victime ». Dans un autre communiqué, le groupe Banque Populaire, auquel est rattachée la Bred, a fait part de sa « grande tristesse » et de son « soutien » à la famille de la jeune femme.
Source : Le Point.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
liv
liv
22 janvier 2009 21 h 22 min

pfffff… c’est pas possible que ca puisse arriver des choses pareilles … pauvre femme, c’est terrible !