Eric Naulleau se fait descendre à son tour

Naulleau face à « Naulleau »

Paris Première : Emission enregistrée ça balance à Paris.

Eric Naulleau (éditeur, chroniqueur, critique littéraire), un des personnages essentiel de l’émission « On n’est pas couché » de Ruquier, est invité sur Paris Première dans l’émission « ça balance à Paris » pour la sortie de son roman-biographie « Parkeromane » qui parle de son idole, le rockeur Graham Parker.

C’est un extrait de l’émission qui montre Thomas Hervé faire la critique du livre de Naulleau.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Fuzoff
16 avril 2010 20 h 56 min

Thomas Hervé,critique littéraire,c’est la meilleure celle la…
Comment peut on laisser des résidus de « journaliste » comme lui avoir le droit de lancer une critique,positive ou pas,sur un livre…
Ce mec à jamais rien fait de sa vie et se permet de donner son avis…Foutaise!!! 🙂

herlock
herlock
16 avril 2010 21 h 06 min

j’ai pas vu l’émission mais dans l’extrait
Thomas Hervé voulait juste se le faire. je me demande si c’est pas un sketch?tellement il est nul

c’est ça la critique littéraire? pendant 3 trois minutes dire qu’un livre est nul sans approfondir.Après les gens se croient intelligent parce que il y a écrit littérature en bas à droite.

J’ai l’impression que le but à la TV c’est d’écraser les gens connus quand ils font un livre/film au lieu de nous faire découvrir des nouveaux

Rodjeur
Rodjeur
16 avril 2010 21 h 14 min

ça dure 1.31 min

tito
tito
16 avril 2010 21 h 52 min

Thomas hervé cherche a faire le buzz autour de lui , qu’il retourne faire culture pub … whoaa quelle excellente émission d’ailleurs

boubou
boubou
17 avril 2010 20 h 14 min

un livre, où ça ?

Marco Luis
Marco Luis
19 avril 2010 0 h 42 min

Comme Nauleau a lui meme dit et répété, danc le courant 2009 pendant la promo pour sa maison d edition, au sujet de la litterature francaise, « on a touché le fond », Thomas Herve sous couvert de la liberté de parole et de critique n’apporte que la confirmation!

Moby dick
Moby dick
19 avril 2010 0 h 49 min

Alors Mr Naulleau, ca fait quoi de se faire courageusement gifler par plus faible que soi alors qu on a les mains ligotés? (ce qui constitue ni plus ni moins que votre seule et unique source de puissance mediatique et raison d’etre au sein du paf)

wanted56
wanted56
19 avril 2010 20 h 02 min

Il critique plus l’auteur que le livre, c’est pathétique… Il a juste voulu se faire Naulleau, la télé est pitoyable.