Europe et récession : la farce !

Europe et récession : la farce !

http://eveilpolitique.blogspot.fr/2013/04/pour-en-finir-avec-la-crise.html

Tout va mal mon bon monsieur ! C’est la fin des temps, on va tous crever ! Enfin presque, je suis d’accord pour vous mais moins pour moi…riche banquier de Wall Street, de la City, du palais Brongniart…

Je vous propose un petit retour sur ces fameuses années sombres qui nous conduisent aujourd’hui à devoir rembourser une dette totalement illégitime au nom du principe d’effort commun. La farce n’a que trop durée , mobilisons nous le 5 mai pour changer la situation !

LE CYNISME DES BANQUES

Elles ont jouées, beaucoup beaucoup d’argent, pas le leur, non elles n’en ont pas (CQFD), mais le nôtre. C’est un moment merveilleux, les subprimes, ces prêts accordés de manière totalement disproportionnée aux américains les plus vulnérables, leur permet de spéculer sur les marchés et d’empocher des fortunes. Dans le même temps les petits épargnants se ruinent sans le savoir, et nous aussi par la même occasion.

2008 est le tournant de l’histoire, les banques ont fait exploser la bulle spéculative et c’est le crash, elles veulent immédiatement se faire rembourser auprès de leurs endettés, non solvables a cause de leur crédit, d’où faillites, suicides, échecs et licenciements massif… Jusqu’en 2010 où, face à l’ampleur de la catastrophe, nos gouvernements décident de rembourser ces fameuses dettes aux banques fautives.

Pourquoi ? Parce que sinon elles ne seront plus compétitives sur le marché mondiale , et nous n’aurons plus suffisamment d’impact financier sur les décisions internationales. Mais qui on ?

LA LÂCHETÉ DES ÉTATS

La grande lessive commence alors, les établissement bancaires doivent absolument récupérer ces millions par tout les moyens, elles cherchent alors des prêts à taux 0 auprès des États, des prêts qu’elles ne rembourseront même pas, qu’elle laisseront à la charge du contribuable. Mais les pays de l’UE ne sont pas tous aussi solvable, car le plan de sauvetage est à l’échelle européenne .

Petit hic : la Grèce elle, a trop dépensée avant, pourrie par un système quasi mafieux, concentrant l’économie des grandes décisions sur ses ports dirigés par de mystérieux individus. Le constat est simple : si elle veut rembourser ses prêts elle doit le payer au prix fort et accepter un plan de restructuration via le FMI la BCE et le Banque Mondiale. Conclusion on coupe les vivres, on privatise des pans entiers de l’économie, on s’amuse avec la populace comme un chien avec sa baballe…

Personne ne réagit en Europe pour dénoncer ce carnage, personne ne lève le petit doigt pour aller sauver notre soldat grec ! Le temps passe et l’Espagne est touchée à son tour, chômage de masse, licenciements, suicides… on met à mort les forces de ces pays pour la simple raison qu’elles vont servir de laboratoire à ceci : comment dépecer un État et privatiser entièrement ses actifs : le seul moyen de mettre sous tutelle des nations entières, afin de surseoir à leurs économies à travers d’infini plan de relance.

Jusqu’à ce que la peur se propage à l’Allemagne et la France.. jusqu’à ce qu’il nous paraisse inévitable d’accepter des efforts totalement injustifiés… au vues de la réalité des évènements.

TOUS DEHORS !

Voilà, voilà pourquoi il faut qu’ils s’en aillent tous ! La peur du chômage et de la récession que suscitent les États sont du pain bénit pour les banques qui peuvent continuer à spéculer sur tout et n’importe quoi, jusqu’aux matières premières… L’incapacité des dirigeants Européen pousse le bon peuple à accepter des plans de relance et d’austérités totalement absurde .

Si ces élus ne veulent prendre leurs responsabilités, qu’ils s’en aillent ! Parce qu’aujourd’hui nous sommes bien obligés de constater que ces gouvernements sont fantoches ! Ils ne représentent plus que l’intérêt des banques, ils ne sont plus là que pour appliquer l’exécution de plans au service du capital !

Il faut prendre nous même notre destin en main, avant de constater la faillite inévitable du système : une privatisation massive de nos services, une économie nationale entièrement soumise aux lois directes du marché, un pays sous tutelle bancaire, déchirant à l’envie les secteurs de l’économie qu’elle convoite.

Voter pour le Front de Gauche aux municipales est la première étape, si nous donnons à JL Mélenchon les clés pour décider du sort de la France, au vue de ses propositions et des solutions qu’il veut apporter, alors nous pourront fièrement arborer le drapeau de l’indépendance retrouvée, et nous montrer à nouveau leader de la démocratie réelle et de la liberté des peuples à assumer leurs destinés.

Révolutionnairement Vôtre,

Boris Rannou.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
zeze
zeze
28 avril 2013 16 h 42 min
Mocucha
Mocucha
28 avril 2013 18 h 14 min

Un film comme « Equilibrium » ou encore « Matrix » peut interpeller. Nous pouvons dès lors penser que ces sociétés d’apparat seraient tout simplement impossible d’application sans alerter notre conscience. L’habitude émousse la sensation, dit-on. Dans ces films, le peuple ne se révolte pas il trouve tout normal.

Oui, ce ne sont que des films, pourtant…