Fête de France 98 endeuillée par la mort d’un enfant de 10 ans…

Des gendarmes se tiennent sur l'autoroute, ...
Un enfant de 10 ans est mort et 30 personnes ont été blessées samedi dans l’accident sur l’A6 en Saône-et-Loire d’un car qui transportait des jeunes jouer pour les 10 ans de la victoire de la Coupe du Monde de football, endeuillant les festivités au Stade de France.

Un adulte et cinq enfants de 9 à 10 ans ont été grièvement blessés, dont deux étaient entre la vie et la mort samedi soir, lors du drame qui s’est produit vers 09H00 à Saint-Ambreuil (Saône-et-Loire), a indiqué la préfecture.

« Le gamin décédé devait jouer ce soir, la fête est gâchée », a déclaré le président de la Fédération française de football, Jean-Pierre Escalettes.

Une minute de silence a été observée avant le coup d’envoi du match vedette de la soirée.

Le sélectionneur Aimé Jacquet, micro en mains, a dédié le match aux victimes, la voix brisée par un sanglot: « Ils devaient être parmi nous, nous nous adressons à leurs familles ».

Selon la préfecture, le car a été heurté à l’avant par une voiture immatriculée en Belgique qui tentait de se rabattre alors qu’elle se faisait elle-même doubler.

La collision a précipité le car vers la glissière de sécurité et l’autocar s’est renversé dans un fossé en contrebas de l’autoroute.

L’enfant tué était originaire de la région de Saint-Etienne.

Le bus, immatriculé dans la Loire, transportait 24 enfants d’une dizaine d’années venus de Lyon et Saint-Etienne, six accompagnateurs et un chauffeur.

Le plan rouge a été déclenché. Les blessés les plus graves ont été transportés par hélicoptères vers les hôpitaux de Dijon, Saint-Etienne, Mâcon et Chalon.

Les autres blessés ont été pris en charge dans un hôpital de campagne installé dans le restaurant de l’aire d’autoroute de Saint-Ambreuil, à une quinzaine de km au sud de Chalon-sur-Saône.

« Les pompiers nous ont demandé de vider le mobilier des deux salles pour installer les civières. Les enfants, bien que blessés et maculés pour la plupart de sang, étaient relativement calmes. Je dois vous avouer que ça m’a plutôt secouée », a déclaré Christine Bonnetain, directrice de l’aire de Saint-Ambreuil.

L’enquête judiciaire va « se focaliser » sur la « conduite à risque » de plusieurs voitures qui auraient pu pousser le car à l’accident, a déclaré le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, qui s’est rendu sur place.

Les auditions des sept occupants -tous indemnes- de deux voitures impliquées dans l’accident et immatriculées en Belgique, sont en cours, selon la gendarmerie.

Il s’agit de touristes belges revenant d’Ardèche où ils venaient de passer des vacances ensemble, a précisé le parquet de Chalon, qui a ouvert une enquête préliminaire, confiée au peloton autoroutier de la gendarmerie.

« Les deux conductrices belges et le chauffeur sont entendus, et leurs versions des faits ne concordent pas », a déclaré à l’AFP Thierry Deschanels, substitut du procureur de Chalon.

Un appel à témoins a été lancé pour établir les circonstances exactes de l’accident et l’implication éventuelle d’une troisième voiture.

Les tests d’alcoolémie du chauffeur du car et des deux conductrices sont négatifs, a indiqué la gendarmerie. Selon son tachymètre, le car roulait à une vitesse réglementaire au moment de l’accident, a-t-il été ^précisé de même source.

Le chauffeur du car, âgé de 48 ans, est considéré comme « l’un des plus expérimentés de son entreprise », a précisé un porte-parole du groupement Réunir, dont fait partie l’entreprise propriétaire du car, les transports Chazot basés à Saint-Etienne.

« Le car a été mis en circulation en 1998. Il est passé au contrôle technique le 13 février 2008, il est en parfait état », a-t-il ajouté.

L’autoroute A6 a été coupée pendant quatre heures dans le sens Lyon-Paris entre Tournus et Chalon.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments