Flocons de neige

Je vous présente aujourd’hui l’un des travaux du photographe Moscovite Alexey Kljatov.

Sa technique de prise de vue

Traduction du blog d’Alexey:

Je capture des flocons de neige sur le balcon de ma maison, la plupart du temps sur des surfaces de verre, éclairés par une lampe de poche LED du côté opposé du verre, et parfois à la lumière naturelle, avec des tissus de laine sombre comme arrière-plan.

Sur un étage d’un balcon je mets le tabouret sur le dos (tourné les pieds vers le haut) avec une plaque de verre par-dessus. Auparavant, je photographiais en utilisant le mode macro standard d’un Canon A650. Pour cela je coupe une tranche de la forme d’un tube (hauteur 5,5 cm) à partir d’une petite bouteille en plastique. J’ai choisis cette hauteur afin que l’objectif de la caméra, poussé dans un tube, soit à une distance de 1 centimètre du fond (ce qui est la distance minimale de mise au point du Canon A650 en mode macro). Je n’ai plus qu’à mettre ce cylindre avec l’objectif de l’appareil à l’intérieur sur le flocon de neige choisie, l’objectif a l’air couché verticalement. Pour des images stables, je photographie en petites séries avec un retard au démarrage de 1-2 secondes après focalisation, en enlevant mes mains de l’appareil. Avec ma main libre j’éclaire le flocon de neige avec la lampe de poche par dessous le verre. La lampe de poche éclaire à travers deux couches de sacs de plastique blanc pour un éclairage plus uniforme. Cela est suffisant pour photographier, même la nuit, avec peu de temps d’exposition.

J’ai récemment construit un module supplémentaire pour l’appareil photo. J’ai utilisé l’objectif Helios 44M-5 d’un vieux caméscope SLR URSS Zenit. Pour commencer, j’ai attaché ces objectifs sur une planche de bois étroite (d’environ 30cm), j’ai inversé un objectif pour flocons de neige, le devant de l’objectif vers la caméra, puis j’ai percé un trou dans la planche de bois, compatible avec une vis de tripod. La caméra est alors placée sur une planche de bois de manière à ce que l’objectif au maximum du mode zoom touche l’autre objectif et semble ne faire qu’un avec lui. Je fixe la caméra avec une vis et en plus avec un support métallique, collé à la planche, qui soutient le côté opposé de la caméra, et qui ne bouge pas. Sur la face arrière de Helios (qui est encore en construction) j’ai attaché trois anneaux étroits standards de caméra Zenit (seulement nécessaires lors des prises de vues sur plaque de verre en raison des retours de flash). Cela maintient l’objectif à la distance nécessaire entre le verre et le flocon de neige. J’ai couvert l’endroit où les objectifs se touchent avec une sorte de plastique noir pour protéger cet endroit de la lumière extérieure, de la neige, de la glace, et des gouttes d’eau. Tout l’ensemble est relativement solide et je n’ai plus qu’à positionner mon caméscope verticalement, l’autofocus de ce dernier fonctionnant à la perfection.

flocon2

 

Galerie photos

Sources
Blog d’Alexey Kljatov
La boîte verte

Traduction libre par mes soins.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Quenellier
Quenellier
29 novembre 2013 20 h 06 min

Masaru Emoto le message de l’eau
http://www.youtube.com/watch?v=1Ra_7Li1ZBM

Anonyme
Anonyme
29 novembre 2013 20 h 21 min

encore pompé sur la boite verte