Frais pour zone de stationnement interdit : quand les vélos Jump d’Uber anticipent l’amende. Abusif ou pas ?

La publication d’un internaute sur Facebook pose la question de savoir si Uber peut, sans s’être pris d’amende pour stationnement interdit, pénaliser ses clients ?

En effet, de plus en plus d’utilisateurs du service de vélos libre-service JUMP mis en place par Uber se plaignent de se faire facturer abusivement.

Ainsi, une course coûtant au client 2€ peut se transformer en une course de 52€, avec les 50€ d’amende Uber pour stationnement interdit.

Si avec les scooters libre-service, le client recevait une amende en cas d’amende réellement établie par des agents, Uber anticipe ici l’amende sans forcément que des agents en aient dressé une.

Un choix jugé abusif par certains internautes, et louable voire vertueux par d’autres.

Enfin, des internautes voient là une manière pour Uber de rentabiliser Jump qui, à l’instar des services de trottinette, est un modèle pour le moment bancal sur le plan de la rentabilité économique.

Le reste de l'actu sur EVO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *