Grippe A : 2 nouveaux décès chez des patients à risques

Un deuxième et un troisième décès de personnes présentant des facteurs de risque et porteuses du virus de la grippe A ont eu lieu en Nouvelle Calédonie cette semaine…


Ce territoire d’Outre-mer est en plein hiver austral et compterait 20 000 cas, soit 8 % de la population. Cela pourrait préfigurer de la saison hivernale en métropole.
La Nouvelle Calédonie est très touchée par la Grippe A, avec probablement 20 000 patients dont 10 000 enfants, comme l’a confirmé au journal Les Nouvelles Calédoniennes Philippe Dunoyer, membre du gouvernement calédonien chargé de la santé. Ce chiffre a été établi par extrapolation, en fonction de l’absentéisme scolaire, administratif et en entreprise, de la demande de Tamiflu® et du nombre de consultations pour syndrome grippal chez les médecins généralistes.

Dans ce contexte de grippes multiples, les personnes fragilisées sont plus vulnérables. Les deux décès d’une femme de 58 ans et d’un homme de 27 ans annoncés aujourd’hui semblent s’inscrire dans ce cadre, ces deux personnes ayant en sus de la grippe A des pathologies sévères.

Afin de mieux aider les professionnels de santé à faire face à cet afflux inhabituel de patients, dont certains plus sévèrement touchés (40 hospitalisations en Nouvelle Calédonie, dont 4 en réanimation et 4 en soins intensifs, ce qui occupe une proportion importante des lits disponibles), le Ministère de la Santé annonce dans un communiqué l’envoi de personnels soignants supplémentaires, équipés de respirateurs, utilisés pour la ventilation artificielle. De plus des stocks supplémentaires de médicaments antiviraux pédiatriques sont acheminés vers la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française. Le stock pour les adultes, antiviraux et masques, est suffisant pour le moment.
La vigilance est également de mise à Wallis et Futuna et à la Réunion, qui entre « dans la saison traditionnelle de la grippe ».

Cette explosion du nombre de cas préfigure peut-être ce qui attend l’Europe à l’automne : une multiplication anormale des syndromes grippaux et donc des complications, en particulier chez les sujets à risques (enfants, femmes enceintes, personnes porteurs d’une pathologie sévère, notamment respiratoire, cardiaque ou immunitaire). Ce sont a priori ces personnes à risques qui seront vaccinées en priorité, dès que les vaccins seront prêts et auront obtenu une autorisation de mise sur le marché.

En attendant, il faut rappeler que le meilleur moyen d’éviter la contamination, ce sont les gestes barrières, rappelés dans cette vidéo du ministère :


Source : Communiqué de presse du Ministère de la Santé

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
tonreup
tonreup
21 août 2009 20 h 07 min

un cancereu en phase terminal est mort apres avoir ingerer un expresso; cela veut il dire ke boire un expresso est mortel??
ils sont en train de comprendre ke leur psychose alors ils sont aller tuer deux kanak pour nous faire peur…
rapeler vous ya pas si longtemps la grippe des poulet, ca a fait un paket de mort et la seul mesure ki a été prise c’etai des blague sur rire et chanson.
en tou cas grace a cette histoire yen a ki vont se gaver (sur le dos de ki je vous laisse deviner)

maintendue.fr
22 août 2009 16 h 55 min

Bonté divine que c’est mal écrit! En tout cas ce n’est pas l’orthographe qui va tuer du monde sur cette foutue planète!

Ju
Ju
22 août 2009 17 h 48 min

@maintendue.fr : LOL ! rien d’autre a dire