Hadopi : les artistes de gauche contre le PS

Artistes contre PS

Pierre Arditi, Juliette Gréco, Maxime Le Forestier, Bernard Murat et Michel Piccoli se mobilisent contre le PS et protègent la loi HADOPI.

Ces 5 artistes ont rédigés une lettre ouverte à Martine Aubry, Première Secrétaire du Parti Socialiste, pour signaler leur incompréhension face à la politique d’opposition du PS vis-à-vis de la loi HADOPI.

Ces 5 artistes ouvertement de gauche taclent le PS dans une période déjà difficile pour celui-ci. Peut-être Ségolène Royal viendra-t-elle s’excuser pour la prise de position malencontreuse de sa rivale Martine Aubry.

Voici cette lettre qui a été publiée dans le journal Le Monde.

Madame la Première Secrétaire,
Depuis toujours nous avons soutenu la gauche. Chaque fois que vous avez fait appel à nous, nous avons répondu présent. Pas par devoir. Moins encore par intérêt. Par désir et par conviction.

La gauche – notre famille – c’était le refus d’un ordre purement marchand. C’était la protection du faible contre le fort. En particulier pour la culture. En ne les abandonnant pas à la seule loi du marché, la gauche avait sauvé les artistes dans notre pays. C’était vrai, en particulier, des dispositions prises sous François Mitterrand. Ceux de nos voisins qui n’ont pas fait ce choix-là n’ont plus de cinéma ni de musique.

En vous opposant, à l’occasion de la loi « Création et Internet », à ce que des règles s’imposent aux opérateurs télécommunications (comme vous les aviez imposées naguère aux opérateurs de télévision et de radio) pour qu’ils cessent de piller la création, vous venez de tourner le dos de manière fracassante à cette histoire commune.

Vous étiez la résistance à la déréglementation, à la loi de la jungle et du plus fort qui assassine la diversité culturelle. Vous êtes désormais, par l’effet d’une étrange ironie de l’histoire, les avocats du capitalisme débridé contre les droits des artistes à l’heure du numérique.

Souvenez-vous en : le droit d’auteur est un droit de l’homme. Ce n’est pas parce que les PDG des nouvelles multinationales portent des jeans et des tee-shirts que leur âpreté et leur cupidité est moindre. Pour être cool en apparence, le capitalisme numérique n’en est pas moins sauvagement prédateur ! Héraclite nous enseigne : « le Peuple doit combattre pour ses lois comme pour ses murailles ».

En faisant échec au vote de cette loi à l’Assemblée vous nous avez adressé un message de rupture. Par la présente, nous en accusons réception.

Vous avez perdu notre soutien – peut-être n’est-ce pas si grave après tout ? Mais il nous semble aussi, et cela est plus fâcheux, que vous avez également perdu votre âme.

Quant à nous, nous restons de gauche, comme ça, quand vous le redeviendrez, vous saurez où nous trouver.

Veuillez croire, Madame la Première Secrétaire, en l’expression de nos salutations attristées.

Pierre Arditi, Juliette Gréco, Maxime Le Forestier, Bernard Murat, Michel Piccoli

Voici les explications de Pierre Arditi et Maxime le Forestier sur Europe1, interviewés par Marc-Olivier Fogiel.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
furansunodenki
furansunodenki
5 mai 2009 17 h 25 min

Très bel exemple de bobos diffusants des idées bien-pensantes sauf quand cela touche à leur porte-feuille … Les mêmes pronent à longueur de journée la mixité sociale partout … mais pas dans le ur quartier, parce qu’il faut pas déconner quand même !!!

hamlet
hamlet
5 mai 2009 17 h 37 min

Personnellement je ne suis pas concerné par cette loi car les films et les artistes Français ne sont pas ma tasse de thé de plus j’ai dans ma commune une vidéothéque extrêmement bien fournie on trouve tous les films que l’on veut en V.O si on le souhaite a quoi bon télécharger des navets, quand j’écoute Leforestier dire que c’est la radio qui fait connaitre les jeunes artistes ça prouve qu’il ne connait rien a la promo, internet est un moyen de communication extraordinaire et que n’en déplaise a ces messieurs c’est plus dans notre temps que le poste de… Lire la suite »

Kem
Kem
5 mai 2009 19 h 10 min

Une bonne grosse bande de bidon… QUI PARLE DE VOLER AU PS??!! Le PS parle de LICENCE GLOBALE et l’UMP dans sa majeur partie parle de protection d’un système obsolète qui ne rapportera rien a ces couillons. Mais en même temps j’ai envie de dire qu’il faut pas qu’ils s’étonnent ces mecs là, ca ramasse la caillasse et pas qu’un peu pour faire, pour la plupart, de la merde!!! Universal, Warner et compagnie…Plus personne n’a besoin d’eux!! Ha si la star’ac et autre star’système de merde!! Ils produisent de la daube pour gamine de 15 ans et quand aux autres,… Lire la suite »

modrigone
modrigone
5 mai 2009 22 h 36 min

Moi, j’ai toujours eu une sensibilité de gauche mais ça fait bien longtemps que je me retrouve pas dans le ps surtout depuis que ces bourgeois l’ont bouffer de l’interieur…des vrais bouffons…je comprends bien qu’on ne peut pas leur voler leur travail, je suis pas contre une regulation des telechargements illegals mais la loi HADOPI n’est rien d’autre qu’une nouvelle loi de surveillance et d’anti liberté de droite (une de plus), mais quand elle touche directement au portefeuille de tous ces bobos, la veste est vite retournée…

K
K
5 mai 2009 22 h 43 min

Ca fait plaisir de lire un commentaire tel que le tien Kem !

Damien
Damien
7 mai 2009 11 h 33 min

Que les papys arrêtent de faire de la résistance deux minutes et qu’ils se modernisent ! Arrêtons de dire que le téléchargement tue le cinéma, les Ch’tis ont fait 20 millions d’entrées en étant le film français le plus téléchargé ! Arrêtons d’acheter les nouvelles merdes des majors puisque six mois plus tard, leur prix est divisé par deux ! L’hypocrisie est générale et faut pas compter sur les médias nationaux pour les brandir, ces chiffres réels auxquels ils ne comprennent rien !

Kem
Kem
7 mai 2009 14 h 13 min

Le problème n’est pas qu’ils ne comprennent rien, le problème vient du fait qu’ils appartiennent a des groupes industrielles qui sont tous copain copain avec des élus. Je me répète surement mais regardez donc « orwell se retourne dans sa tombe ». C’est un documentaire sur les medias, l’exemple est américain mais faut pas sortir de St-Cyr pour se rendre compte que les mêmes saloperies sont en place en France. Corruption et conflit d’intérêt tels sont les fléau de notre société.

michèle
7 mai 2009 20 h 29 min

et puis il leur reste les spectacles, les concerts et les produits dérivés (sans compter les cachets de la pub et les droits de diffusion) On n’a pas tous (moi en premier) les moyens d’acheter des dvd ou cd, autant qu’on le voudrait, à la Fnac (tiens, j’ai lu ce nom quelque part, qui était intimement lié au nom d’un des instigateurs de la loi!), ou ailleurs. Ils se font quand même des sacrées marges, alors que ça devrait être un produit accessible à tous, au même titre que les bouquins.