Hey there Khalila !

Vous connaissez tous surement le sublime morceau Hey There Delilah des White Plain T’s. Aujourd’hui, comme je suis généreux, et avec l’aide d’Amani (notre reporter pour Akelhawa.com ), je vous livre deux perles.

La première, c’est l’explication autour de la chanson Hey There Delilah. LA question que tout le monde se pose, et c’est bien naturel, est  » bon alors, c’est qui Delilah  » ?

Non content de vous expliquer tout celà en détails, je vous livre en bonus une vidéo qui fait un buzz incomensurable en ce moment même sur Youtube et compagnie.
Il s’agit de Hey There KHALILA, un détournement du morceau Hey There Delilah.

Explications + vidéos !

Le clip original de Hey There Delilah :

 

 

Explications ( Source : Lacoccinelle.net ) :

LA question que tout le monde se pose, et c’est bien naturel, est  » bon alors, c’est qui Delilah  » ?
Alors, on commence en photos. Delilah DiCrescenzo, c’est ELLE :

Tom, le chanteur du groupe, la rencontre en 2003, et là, sans aller jusqu’à parler de coup de foudre, il reste sur le cul, et se dit « C’est la plus belle fille que j’ai jamais vu », alors, en bon relou, il commence à la draguer et balance une phrase en l’air  » J’ai écrit une chanson sur toi  » ! Et ça en reste là.

Il prend alors un stylo, une feuille, et il se dit  » Bon, O. K. , je ne suis pas le mec de Delilah, mais si je sortais avec elle, qu’est-ce que je voudrais lui dire ?  » et puis il a laissé le temps passer, sans trop se presser, il a laissé fluctuer son imagination, attrapant au passage les éclairs de génie poétique qui lui passaient par la tête, les quatre saisons l’inspirant tour à tour, il s’est imprégné des amours du printemps, de la légèreté de l’été, a emprunté ses mélodies douces et fragiles à l’hiver et, surtout, il a réussi à capturer l’essence mélancolique des feuilles mortes qui dégringolent en automne.

Fin 2004, il enregistre la chanson et la fait écouter à sa belle muse.
Et là, tous les mecs qui lisent mon explication se demandent :  » Alors, alors, il se l’est tapée ? « 
Et bah non, il ne se l’est pas tapée, il s’est pris un râteau, vu que en un an la Delilah, mignonne comme elle est, avait eu le temps de se trouver un mec. (Conclusion : des fois s’emmerder à écrire une chanson pour une fille ça sert à rien ! )
Par contre, attention à bien distinguer le réel de l’imaginaire : Delilah n’est ici qu’une source d’inspiration, rien de plus, l’histoire de la correspondance entre un mec et sa copine qui sont séparés par leurs études,  » elle  » à New-York, et  » lui  » à Chicago (ce n’est pas dit dans le texte mais la pochette du single est une photo de Chicago) est, elle, complètement fictive.

Source : http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-84782-.html

 

Bon, maintenant, passons à la parodie.

Hey There Khalilah, le DETOURNEMENT :

 

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments