Hommage à Robert Enke

L’Allemagne a perdu le gardien de but de son équipe nationale. Il était aussi gardien de but pour l’équipe d’Hanovre.

Dépressif depuis plusieurs années, ayant été meurtri par le décès de sa fillette de 2 ans en 2006, il a choisi d’en finir, sous un train, à 32 ans. Il laisse derrière lui une femme, une petite fille adoptée de 8 mois, une famille, des amis et des millions de fans en larmes. L’Allemagne est sous le choc.

Hommage.

[youtube T9mAg8cUYEs]

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
K
K
13 novembre 2009 10 h 59 min

Robert Enke était très peu connu en France, même de gens qui suivent le foot d’assez près, les réactions ici sont naturellement beaucoup plus mesurées. Mais j’ai du mal avec le geste, si on peut aborder deux secondes le thème du suicide, laisser autant de monde en détresse derrière soi, une femme, une petite fille, des amis… J’ai du mal à l’accepter et à le justifier…

noelle
noelle
13 novembre 2009 20 h 09 min

Je vis en Allemagne et ici, c’est un drame qui touche vraiment profondément.Je lisais sur le Das Bild d’un autre ce matin que la mamie avait fait mettre une plaque sur la tombe, un coeur avec noté dedans  » Lara, papa kommt » ( Lara, papa arrive.). J’ai senti la petite larme monter. Le suicide…sujet tellement délicat et qui touche si souvent à des choses qu’on ne peut pas exprimer avec des mots. Dur à juger, à appréhender.On est en colère , triste, parce qu’on percoit la personne vivante et puis morte. Mais Robert était déjà peut-être mort à l’intérieur. Je… Lire la suite »

K
K
13 novembre 2009 20 h 25 min

Je peux concevoir que quelqu’un qui soit seul se suicide, s’il n’a plus de famille, plus de proches, plus de raison de vivre. Mais priver sa petite fille d’un père, sa femme d’un mari, etc… je ne peux m’empêcher de trouver cela quelque part très égoïste… Ne se doit-on pas de vivre aussi pour ceux qui nous aiment ?

noelle
noelle
13 novembre 2009 20 h 39 min

Ça dépend de quel point de vue tu te places…A-t-on des devoirs qui surpassent forcément notre rapport intime avec nous même , avec notre « âme »?

La vie a-t-elle déjà un sens? Si il y en a un, quel est-il? Pourquoi même, nous nous posons cette question?

Notre jugement en la matière est parasité par notre culture, notre histoire personnelle, le judéo-christianisme, autant de choses qui pèsent lourd dans la balance de notre jugement face au suicide.

Steve
Steve
13 novembre 2009 20 h 52 min

Certain se suicide en pensant être un fardeau, non pas pour blesser son entourage. Enfin c’est ce que je pense.

noelle
noelle
13 novembre 2009 21 h 08 min

C’est vrai Steve. Robert a aussi caché le véritable état dans lequel il était dans les derniers temps car il avait peur de perdre sa fille adoptive, qu on la leur retire a lui et sa femme. Bon, il finit par priver ce bébé d’un papa, c est irrationnel à notre niveau mais peut-être voulait il la protéger, protéger les siens, certains dépressifs pensent qu ils sont des fardeaux oui, mais aussi qu ils empêchent ceux qu ils aiment d être heureux, a cause d’eux, de leurs échecs, de leur volonté pas atteinte, d être toujours meilleurs.