Horrible, un enfant tué par un léopard

ARUSHA (Tanzanie), 16 sept 2008 (AFP) – Les parents français d’un garçonnet de six ans, tué en octobre 2005 par un léopard dans l’enceinte de leur hôtel situé dans un parc national tanzanien ont poursuivi mardi l’établissement devant un tribunal d’Arusha (nord de la Tanzanie), ont indiqué les intéressés.

L’audience devant la Haute cour d’Arusha a débuté mardi par l’audition du père d’Adrien, Adelino Pereira, et du père d’un autre enfant qui avait été blessé auparavant par le félin, a expliqué M. Pereira, joint par téléphone par l’AFP.

Les débats doivent durer jusqu’à jeudi. La décision du tribunal sera mise en délibéré.

Les avocats des parents d’Adrien demandent que l’hôtel soit condamné pour « négligence », en raison de la nature de l’accident.

Le 1er octobre 2005 au soir, Adrien avait été attaqué et tué par un léopard, alors que la famille résidait à hôtel Tarangire Safari Lodge, situé dans le parc national de Tarangire, près d’Arusha.

Selon des témoins cités par la famille Pereira, un autre enfant de quatre ans avait été blessé par ce même léopard peu de temps avant qu’il n’attaque Adrien.

Selon des employés de l’hôtel, cités par un médecin présent à l’hôtel qui a tenté de sauver Adrien, le léopard s’approchait régulièrement de l’établissement, particulièrement le samedi soir lors d’un barbecue hebdomadaire destiné aux clients.

Les parcs nationaux tanzaniens, comme ceux du Kenya voisin, abritent une faune très riche – notamment de félins – et les animaux s’approchent souvent des hôtels implantés dans ces parcs.

(source http://www.tele-animaux.com)

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rainbow
rainbow
2 avril 2009 9 h 36 min

NAIROBI, 30 mars 2009 (AFP) – La justice tanzanienne a reconnu lundi la responsabilité des propriétaires du Tarangire Safari Lodge, un hôtel dans lequel un garçon français de six ans avait été tué par un léopard dans l’enceinte de l’établissement. Le père de la victime, Adelino Pereira, a déclaré à l’AFP au téléphone: « Cela signifie que les responsabilités de l’hôtel ont été reconnues. Cela ne change absolument rien à ce qui s’est passé mais cette responsabilité, qui avait toujours été niée, a enfin été reconnue ». Les propriétaires de l’hôtel disposent de 15 jours pour faire appel de cette décision rendue… Lire la suite »