Il fabrique son propre Aéroglisseur « volant » (VIDÉO)

https://storage.googleapis.com/stateless-www-eteignezvotreord/2010/03/1HoverwingBAR_800x448-e1267734823946.jpg

Géo Trouvetout à ses heures perdues, un néo-zélandais a construit un aéroglisseur d’un nouveau genre, avec un peu tout et n’importe quoi…

C’est du fruit de son imagination que Rudy Heeman, un inventeur néo-zélandais, a crée un aéroglisseur volant ! Un engin surréaliste qu’il propulse à 96 Km/h et s’envole à une hauteur assez modeste d’un mètre cinquante, le tout avec une aile amovible intégrée.

L’aéroglisseur ne tire pas son originalité que par ses caractéristiques, mais aussi par les matériaux qui ont servi à sa création. En effet, Rudy a utilisé le scooter de sa fille, la voiture de sa femme, ainsi que son… BarbeuQ ! (classique)

Mister Heeman a consacré la dernière décennie à la construction de sa petite bête de course, il a passé pas moins de 800 heures à bosser dessus et dépensé des dizaines de milliers de dollars pour son joujou.

Il qualifie sa bête de « Fast and Furious », et rajoute qu’elle n’est pas fait pour les lâches. Niveau sensation, il compare sa machine au saut à l’élastique !

Selon lui, son invention pourrait servir aux fermiers, qui pourraient attérrir dans leur enclos, sans se soucier des barrières, puisqu’ils les survoleraient… (Ouai…)

Source : Dailymail

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Kerry
Kerry
5 mars 2010 0 h 26 min

Selon lui, son invention pourrait servir aux fermiers, qui pourraient attérrir dans leur enclos, sans se soucier des barrières, puisqu’ils les survoleraient…  »

AHAHAHAHAAHAHA !!!

Achille24
Achille24
5 mars 2010 0 h 50 min

BarbuQ ?????????

coussinouairlines
5 mars 2010 7 h 14 min

Ce n’est pas nouveau… et si on n’en voit pas plus en circulation c’est probablement qu’il y a quelques détails à régler…
Voir sur la toile : ekranoplane, WIG, WISE, Aéroptère…
Slts

Steve
Steve
6 mars 2010 12 h 12 min

@ Achille

Je m’accorde une certaine liberté d’écriture, ainsi, il n’est pas rare entre mes nombreuses fautes, que ma rédaction ne soit qu’une transposition du langage parlé (le mien en l’occurrence).