Impôts : les grandes manœuvres

« Baisser les charges sociales, augmenter la TVA »

 

Le débat sur la fiscalité bat son plein en ce début d’année 2011. A l’approche de l’élection présidentielle et alors que la dette publique française atteint un niveau record, les grandes manœuvres ont débuté sur le front de la fiscalité.

Recette 2009:

Jean-François Copé plaide à nouveau pour une hausse de la TVA, sur l’idée d’une TVA sociale « payée par tout le monde » en échange d’une baisse des cotisations sociales, « qui ne sont payées que par quelques-uns ».

« Un point supplémentaire de TVA, ça se voit à peine » assure le secrétaire général de l’UMP :  » Il y aura certes une augmentation, mais tout le monde sera gagnant au final. »

A l’approche de l’élection présidentielle, le ministre du Budget, François Baroin, a ainsi ouvert le dossier sur l’ensemble des pratiques relatives à la perception des impôts et des autres prélèvements obligatoires…

Diffusé en direct du lundi au vendredi sur France 5, « C dans l’air » aborde tous les sujets qui font l’actualité et donne les clés pour la comprendre.

Le 01-02-11, émission d’01h05min :

BONUS:
 

 

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
13 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
dtc
dtc
3 février 2011 14 h 50 min

+1 pour le post

« Pour une révolution fiscale : Un impôt sur le revenu pour le XXIe siècle »
auteurs Camille Landais Thomas Piketty Emmanuel Saez
Editeur : Seuil

moutemoute
moutemoute
3 février 2011 22 h 22 min

et l’atomisation définitive des paradis fiscaux c’est pour quand ? Et l’arrêt des subventions en tout genre aux entreprises qui font des résultats positifs ? Et les réformes des régimes spéciaux des élus ? Copé a vraiment pas d’idées applicables et consensuelles à proposer… Le calcul est simple, faut prendre l’argent là où il est, et ne pas le dépenser à tord et à travers, à partir de là, il n’y a pas de raison d’en prendre aux smicards et bas salaires, donc ta TVA au cul lulu. Quand on sait que l’histoire du médiator a au moins coûté 1… Lire la suite »

Ablator
Ablator
3 février 2011 23 h 30 min

Tout à fait d’accord avec moutemoute.
C’est une bonne idée de faire baisser les charges sociales et augmenter la tva (ça sera bon pour la compétitivité des entreprises) MAIS faut-il que les BAS et MOYEN salaires augmentent au minimum proportionnellement à l’augmentation de la TVA sinon ça engendra encore plus d’abus et d’inégalités sociales.

moutemoute
moutemoute
4 février 2011 3 h 06 min

Et c’est là, Ablator, comme il est dit dans l’émission « C dans L’air », que le bât (et le bas salaire ;p) blesse, parce que si on doit augmenter les salaires les plus bas, ben le système étant basé sur l’indexation permanente, en gros tout augmente et du coup le problème reste ! Copé fait donc de la politique politicienne et des effets d’annonce, mais qui s’attend à mieux de sa part ?… C’est pas d’écluse dont on a besoin c’est de bassin de rétention et éventuellement de nouveaux flux, donc l’impôt sur la fortune doit rester, le bouclier fiscal doit… Lire la suite »

dtc
dtc
4 février 2011 9 h 16 min

@moutemoute je ne suis pas d’accord concernant l’ISF qui est un impôt complétement débile et obsolète. Augmenter la TVA et baisser les charges sociales semble une idée séduisante. Baisser le coût du travail en France, sans toucher aux salaires, ne peut être qu’une bonne chose, à mon avis. Par contre le danger est la baisse de la consommation que pourrait déclencher une hausse de la TVA. Pas simple.. @moutemoute 100% d’accord avec toi concernant les dividendes. Qu’une entreprise ayant de bons résultats puissent licencier ou délocaliser me scandalise au plus haut point ! Surtout que la grande majorité des actionnaires… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
4 février 2011 17 h 52 min

Moutemoute, il est tout à fait normal, en temps que citoyen lambda de n’importe quel pays, de ne pas pouvoir s’acheter une maison cash. Un revenu médian qui permet d’économiser plus de 100 000 € sur un horizon court pour s’acheter un bien n’est pas concevable. N’en veux pas aux hommes politiques de ne pas te rendre riche, ce n’est pas de leur faute. De plus, comme il l’a été dit dans cet article, la France cultive un niveau de vie qu’elle ne peut pas se permettre d’avoir. Les dépenses publiques (dont aides sociales particulièrement en France) sont déjà bien… Lire la suite »

XDD OU DDX
XDD OU DDX
4 février 2011 20 h 39 min

qu’ils les paient eux les taxes! au lieu d’aller se remplir leur panse sur le dos des citoyens qui travaillent comme des clébards pour des salaires de merde ou des retraites bidon ! bande d’enfoirés!

moutemoute
moutemoute
4 février 2011 22 h 13 min

« Les dépenses publiques (dont aides sociales particulièrement en France) sont déjà bien trop importantes, les recettes trop faibles. » > Mais on est d’accord, je suis pour le social mais pas pour l’assistanat ! (le RMI c’est l’allocation bibine) ça vaut pour les indemnités chaumage ok, mais aussi pour les subventions filées aux entreprises pour se développer et qui 20 ou 30 ans plus tard délocalisent… qu’elles remboursent avec intérêts avant de partir. Sur la propriété de son habitation par les français il me semble ne pas m’être plaint… j’ai juste dit qu’on accuse les français d’avoir un trop haut train… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
4 février 2011 22 h 19 min

C’est ironique j’espère -_- » En France, on a la chance d’avoir le droit à un contrat de travail très protecteur. On bosse de plus pour au minimum 9€ de l’heure, quelle que soit la qualité de notre travail. L’employeur a une contrainte stricte d’hygiène et une sécurité à respecter. On est assuré s’il nous arrive un problème (accident du travail, licenciement, etc.). Seules nos retraites sont pourries, mais c’est parce qu’on cotise que dalle. On préfère dépenser sans penser au futur. Les cotisations n’étant que des économies forcées, il convient à nous tous d’économiser de notre volonté pour nos retraites.… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
4 février 2011 22 h 19 min

Arf zut, je répondais à XDD OU DDX de 20:39.

Anonyme
Anonyme
4 février 2011 23 h 13 min

Moutemoute, « […]. Autant dire qu’on nous bourre le mou grave !!! » L’argument de B. Marois vaut autant que beaucoup d’autres dans le domaine. Peu importe pour le coup son statut d’intellectuel. S’il a décidé de considérer la constatation qu’il relate, c’est pour le caractère discordant qu’il implique, et non pour le fait en lui-même. Selon moi, considérer les investissements publics ET privés n’a pas de sens. L’endettement privé est un vu en économie comme un signe de bonne vie de l’entreprise. Une entreprise DOIT s’endetter, sinon c’est qu’elle manque de confiance envers le marché, ce qui signifie que ce dernier… Lire la suite »

moutemoute
moutemoute
5 février 2011 4 h 21 min

« S’il a décidé de considérer la constatation qu’il relate, c’est pour le caractère discordant qu’il implique, et non pour le fait en lui-même. Selon moi, considérer les investissements publics ET privés n’a pas de sens. » > Oula, là, il y a un « il » qui m’a embrouillé ?! Moi, ce qu’il dit, je l’entends de la façon suivante: c’est abusivement réducteur de montrer du doigt les dettes publiques comme source de nos problèmes et angoisses. Et il dit bien « délicat » au sujet des fortes dettes privées aux USA. « des entreprises qui produisent en fonction d’une demande faible, des produits dont la… Lire la suite »

moutemoute
moutemoute
5 février 2011 4 h 59 min

Ah oui j’oubliais, je ne suis pas d’accord au sujet des entreprises qui doivent s’endetter à tout crin, en signe de bonne santé et pour croître; le cycle vertueux serait avant tout de réinvestir les bénéfices en son sein, c’est un peu la même chose mais avec moins d’intermédiaires. Enfin… c’est une question de choix de civilisation, faire le choix d’avancer tranquillement mais sereinement. Mais bien sûr que s’endetter sur les marchés quand la croissance est galopante ça rapporte gros tout de suite, mais la Terre n’est pas extensible mes amis ! (c’est pour ça que le théorème de Modigliani-Miller… Lire la suite »