Inception : un easter egg se cache dans la bande originale

Inception  l'intégralité de la bande-son comporte un easter egg

Beaucoup parmi nous sommes passés à coté de cette subtilité sonore dissimulée par Nolan…

Alors que se répand sur la toile comme une traînée de poudre la probable élucidation entourant la fin du film de Christopher Nolan (à voir ici), celui-ci aurait inclus à notre insu une subtilité sonore qui sort du cadre scénaristique puisqu’elle nous est destinée.

Comptant sur la mise abyme scénique pour détourner notre attention sur cet élément périphérique pourtant partie intégrante tout du long, l’idée d’implanter une idée dans l’esprit d’autrui ne s’est pas seulement appliquée aux protagonistes du film, mais également aux spectateurs que nous sommes.

Cette idée revêt la voix d’une femme, la chanteuse Edith Piaf. Là vous vous dites que ça ne tient vraiment pas du scoop puisque l’on distingue clairement durant le long-métrage son morceau Non, je ne regrette rien, qui sert de signal sonore avant le réveil de ladite mise en abyme.

C’était sans compter le thème instrumental récurent pendant les dernières 45 minutes du film, qui n’a pas pour une unique fonction d’établir une atmosphère pesante mais de se jouer également des spectateurs, celui-ci s’avérant être le même morceau d’Edith Piaf ralenti jusqu’à être méconnaissable.

Comme déjà susmentionné, la musique de Piaf sert donc de référentiel au personnage avant le réveil imminent de l’une des strates de sommeil. Le temps passant plus lentement dans chacune des couches de la narcose, la musique jouée dans le monde réel ou conscient n’est audible pour les personnages que dans une version de plus en plus ralentie à mesure qu’ils s’enfoncent dans les rêves.

Le compositeur du film derrière Inception, Hanz Zimmer, a d’ailleurs fait le voyage jusqu’en France en compagnie du réalisateur afin d’extraire seulement deux notes de la musique originale d’Edith Piaf, à partir desquelles il a réalisé l’intégralité de la bande originale du film de Christopher N..

Ainsi, toutes les mélodies présentes dans le film ne sont que subdivisions et multiplications du tempo du morceau d’Edith Piaf.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Michel
Jean-Michel
29 mai 2013 17 h 06 min

Mais ça fait longtemps que c’est sonnu ce truc . Comme pour la bague .

melpheos
melpheos
29 mai 2013 20 h 26 min

Et après on s’étonne que les films américains coutent la peau du cul à produire ?
Le réalisation de la musique a fait un voyage en France juste pour extraire 2 note d’une musique qu’il aurait tout à fait pu récupérer sur youtube ou acheter le CD (une fois les droits d’exploitation payé bien entendu)

NeurAlien
NeurAlien
30 mai 2013 0 h 26 min

C’est clair que c’est pas tout jeune c’est une « news » loin d’être « new ». Je persiste et signe que Inception reste déstiné à un public de gamers, comprendront ceux qui pourront.

saycoman
saycoman
30 mai 2013 1 h 39 min

bonne inspiration quand même mais ce que je ne sais pas c’est comment savoir si le son s’étire véritablement ou le contraire hhh je pense qu’un semblant de ces opérations et tests sont déjà exécutées pour en tirer cette conclusion