JO : Un nageur iranien refuse de s’élancer dans la course

Piscine

Un nageur iranien a suscité la polémique en ne voulant pas s’élancer dans la course lors d’une épreuve de natation aux Jeux Olympiques de Pékin.

Que lui en a pris ? La réponse dans la suite…

Mohammad Alirezaei n’était pas présent sur sa ligne 1 lors des séries du 100 mètres brasse.

En fait, la raison est très simple : il ne voulait pas nager aux côtés de Tom Beeri, un nageur Israélien.

Ce choix fait un mini-scandale à la direction des JO de Pékin :

Le Comité international olympique (CIO) « prendrait très au sérieux » l’attitude du nageur iranien, s’il était établi qu’il s’est retiré délibérément de son épreuve en raison de la présence d’un concurrent israélien, a indiqué dimanche sa porte-parole Giselle Davies.

« Je ne veux pas commenter précisément cet incident », a-t-elle déclaré. « Mais s’il se confirmait qu’il s’est retiré délibérément (de la compétition), le CIO prendrait (le cas) au sérieux. »

Lors des Jeux d’Athènes, en 2004, le champion du monde iranien de judo (66 kg) Arash Miresmaeili, l’un des favoris de sa catégorie, avait quant à lui refusé de combattre au premier tour contre un adversaire israélien.

Suscitant la colère de certains spectateurs et de la direction, ces nageurs profitent généralement de grandes manifestations sportives pour exprimer des messages politiques en direction de la communauté internationale.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments