Joe Flemke: A Short Skate Film

Une maîtrise du skate au sol impressionnante

Mieux vaut tard que jamais comme dirait l’autre, ce clip de Brett Novak sur un virtuose du flat a fait son petit bonhomme de chemin sur le toile depuis la rentrée.

Le peu fringant Joe Flemke que l’on compare déjà à Rodney Mullen sait y faire avec un skate, en témoignage la séquence à suivre sur sa technicité au sol.

Flemke jouit en effet d’un flegme fou lorsqu’il s’agit d’enchainer des croisements jambes, sans être transcendant, il inspire le respect et aspire à se faire un nom.

A vous de juger :

Une vidéo montée et réalisée par Brett Novak.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
23 octobre 2010 0 h 11 min

nice, encore un peu d’entrainement et il rivalisera. En bonne voie

Barbare
Barbare
23 octobre 2010 0 h 19 min

un artiste…tres impressionant

eddy
eddy
23 octobre 2010 0 h 31 min

Il est sur la bonne voie, mais encore loin du maitre Mullen, avec qui on avait vraiment l’impression que la planche faisait partie de son corps

Ollie
Ollie
23 octobre 2010 8 h 43 min

Et sinon il sait faire un ollie ce type?

abstrakt
23 octobre 2010 23 h 34 min

alors y a pas un crétins parmi nous pour dire que c’est un fake,que ça été retouché par photoshop sous acide.

c’est etnies qui dois avoir des dollars a la places de ses rétines avec cette belle pub pour ses pompes.

agréable prestation !

Elvis
Elvis
25 octobre 2010 1 h 42 min

Putain mais comment il fait quoi ??? poua, grandiose !

Poildecouille
Poildecouille
26 octobre 2010 18 h 07 min

Mouai, sans vouloir foutre la merde, le mec fait du copier coller de ce que faisait à l’époque Rodney Mullen il y a déjà 10 ou 15 ans.
Il y rajoute des jambes croisées, mais c’est tout.

Après il est bon je dis pas, mais ça reste très peu novateur. D’autant que le vieux Rodney était hyper polyvalent (rampe, flat, modules… tout y passait).

Batcouille
Batcouille
26 octobre 2010 18 h 12 min

Justement, tu fous la merde Poildecouille.