Kadhafi jure que les Libyens l’adorent

Le Colonel Kadhafi continue à résister au soulèvement de son peuple tout en affirmant que la situation est calme et sous contrôle.

Dans une interview accordée à une journaliste américaine de la chaîne de télévision ABC (28.02.2011), le colonel Kadhafi a déclaré : « Tout mon peuple m’aime, ils seraient prêts à mourir pour me protéger ». Il refuse de reconnaître que des manifestations contre son régime se tiennent dans les rues de Tripoli, a déclaré lundi la journaliste Christiane Amanpour sur son twitter.

Le leader libyen multiplie les interviews à des médias étrangers en essayant de minimiser la contestation dans son pays. Dans une déclaration accordée par téléphone à la chaîne de télévision serbe Pink TV dimanche, il avait affirmé a affirmé que « la Libye est complètement calme ». « Des gens ont été tués par des bandes terroristes qui appartiennent sans aucun doute à Al-Qaïda », reconnaissant tout juste qu’un petit groupe d’opposants était actuellement « encerclé ».

http://www.youtube.com/watch?v=1MPcpNaxEm8

La situation en Lybie reste extrêment préoccupante, sur fond de confrontation violente entre pro Kadhafi et insurgés :

http://www.youtube.com/watch?v=IuJFtUW3M4s

You may also like

4 Comments

Leave a Reply
  1. Je crois que le Kadhafi il faut lui proposer un point de chute !
    Une cabane au Canada ou un château en Espagne.
    il pourra dire « je ne fuis pas…je part juste en vacances… »

  2. Il faut surtout se demander, si le pays veut vraiment qu’il parte
    C’est une question à se poser, vraiment, et non juste croire que tout ce disent les médias est forcement vrai
    Pour ce qui est du nombre de mort, s’élever en dictature n’est jamais bon, rappelez vous du nombre de mort en Birmanie, vous avez vite tourner la page d’ailleurs

  3. il est temps qu’il parte faute de quoi non seulement la sécurité énergétique sera compromise mais aussi l’immigration clandestine destabilisera toute l’Europe du sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *