Kadhafi : "Rois des Etats-Unis d'Afrique"

beec87c2-f148-11dd-9bac-41c9e922015f
Kadhafi, le dirigeant libyen, a été élu hier à la tête de l’Union africaine.

Kadhafi veut qu’on l’appelle :  » roi des rois traditionnels d’Afrique ».
Mouammar Kadhafi succède donc au président tanzanien, Jakaya Kikwete. S’il ne fait pas l’ombre d’un doute que les prétendants à ce poste ont été nombreux tant il a un poids symbolique pour l’Afrique, il n’en demeure pas moins que pour un représentant du continent africain, Kadhafi est exigent et très ambitieux pour ne pas dire orgueilleux.
Lors d’un sommet de l’organisation à Addis Adeba (Ethiopie) qui a eu lieu hier, Kadhafi a été élu pour un an à la tête de l’Afrique toute entière. D’après des sources qui convergent, il aurait immédiatement exigé qu’on le nomme « roi des rois traditionnels d’Afrique ».
Il est important de préciser que selon la règle de l’UA, seul un représentant d’un pays d’Afrique du Nord avait le privilège de pouvoir succédé à l’Afrique de l’Est. Jouissant d’une mauvaise image auprès de la plupart des représentants africains, Kadhafi n’a pas fait l’unanimité lors des suffrages.
Le rêve de Kadhafi : les Etats-Unis d’Afrique.
Mouammar Kadhafi a pris le pouvoir en 1969 par un coup d’état alors qu’il n’était qu’un colonel; actuellement, il représente l’un des rares représentants d’Afrique a avoir une telle longévité au pouvoir. Grand artisan de la transformation de l’Organisation de l’unité africaine  en Union africaine en 2001 et partisan des Etats-Unis d’Afrique, le nouveau président de l’Union africaine a dit lors de son discours inaugural « esprérer que son  mandat (serait) un temps de travail sérieux et pas seulement de mots » surlignant le besoin de « pousser en avant l’Afrique vers les Etats-Unis d’Afrique ».

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Michel
Michel
3 février 2009 13 h 06 min

c’est pas comme ça que l’Afrique va sortir de son marasme.
Entre dictateur et putscheur, il serait peut être temps que les Africains prennent leur destins en mains. Et de préférence démocratiquement et librement…

Anonyme
Anonyme
3 février 2009 13 h 57 min

« les Africains prennent leur destins en mains » malheuresement, ni les africains, ni les dictateurs n’ont leur destin en main

zionbaby
zionbaby
3 février 2009 15 h 28 min

viva africa