L’armée kirghize accusée de prendre parti dans les violences

Une vidéo montre un blindé fonçant et ses soldats tirant sur des manifestants ouzbeks

La situation au Kirghizstan est tendue depuis l’éviction du chef de l’État Kourmanbek Bakiev en avril dernier, et sert de toile de fond aux conflits interethniques depuis la fin de la semaine dernière. L’armée est rappelée en renfort et servirait les intérêts de la communauté kirghize, qui détient la majorité dans la population, au détriment de l’ethnie ouzbek.

Dans un document vidéo réalisé par le correspondant de la chaîne arabe Al Jazeera, un véhicule de transport de troupe paraît soutenir un groupe de manifestants kirghizes en avançant derrière eux, les soldats tirant en avant, peut-être sur des opposants ouzbeks qui se débandent. « La partie ouzbek prétend que les militaires sont partie prenante », dit le journaliste.

« Les militaires affirment que des groupes mercenaires ont pris le contrôle de ces véhicules et sont la cause de la plupart des troubles ». Le président déchu, réfugié en Biélorussie, suspect de fomenter ces émeutes, nie toute implication. Des organes de presse parlent du rôle joué par les clans de la mafia.

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Mister Provoc
Mister Provoc
14 juin 2010 20 h 24 min

Les Ethnies différentes ne sont pas faites pour vivre ensemble, malheureusement, n’en déplaisent à nos idéologues de gauche… Que donnera la France dans 1 siècle ?