La 1ère voile à franchir les 100 Km/h

C’est… un cerf-volant !

Alexandre Caizergues a battu le record du monde de vitesse à la voile à la vitesse moyenne de 54,10 nœuds, soit 100,19 Km/h sur les 500 mètres du canal de Luderitz, en Namibie. Fait exceptionnel, ce Marseillais de 31 ans a battu le précédent record, détenu à 51,36 nœuds par l’Hydroptère, un voilier exceptionnel et d’avant-garde de 18,28 mètres de long et 24 de large.

Autre caractéristique à cette performance, Alexandre Caizergues dépasse cette vitesse mythique des 50 nœuds avec un « kite-surf », planche avec un cerf-volant. La propulsion la plus rapide au monde n’est plus solidaire de la carène, et elle est entièrement encaissée à la force des bras. Les futurs concepteurs de voiliers rapides devront se poser plein de questions !

« Je savais que j’avais les capacités à reprendre le record du monde de vitesse absolu à la voile mais de là à aller aussi vite, a déclaré Alexandre Caizergues. J’en ai encore sous le pied, nous pouvons aller encore plus vite dans les semaines qui viennent » ! Affaire à suivre…

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
...
...
15 octobre 2010 23 h 30 min

Impressionnant ! 😀

Anonyme
Anonyme
16 octobre 2010 1 h 04 min

Etant Kitesurfeur, je me permet de corriger cela : « et elle est entièrement encaissée à la force des bras. » En réalité la ligne centrale est attachée au harnais, ce qui diminue grandement la force supportée par les bras.
Mais merci quand même pour l’article 😉

lesindrome rectofaciale
lesindrome rectofaciale
16 octobre 2010 13 h 20 min

cJe fais beaucoup de kite surf et ce n’est absolment pas a la force des bras. on a un sorte de harnais comme pour lescalade. donc ca tire ou vers le bassin ou vers le torse mais ebn totu ca pas sur les bras

Tiga
Tiga
16 octobre 2010 14 h 22 min

Oui ce sont plutot les jambes qui encaissent !

Bras, buste ou jambes, choisissez ce qu’il vous plaira ! J’ai fait du cerf-volant, mais avec de trop petits pour pouvoir m’emporter, et je me suis toujours mélangé dans les lignes. Ph. Gras