La Bachelot dans le hublot

Et oui, ça y’est ! Notre ex ministre de l’écologie nous fait sa petite crise de célébrité, elle veut absolument son exposition médiatique, sinon elle meurt.

http://www.dailymotion.com/video/xu5rd6_cyril-hanouna-embrasse-roselyne-bachelot-sur-la-bouche_tech#from=embediframe

Un système détonant ! En disant cela je repense souvent à nos chers amis Grecs, du temps de leur grandeur, du temps des Platon, Socrate et Aristote : comment est-ce qu’un politique dans la vie de la cité évoluait il ? Lui arrivait il d’être à son tour amuseur publique, patron de grande entreprise, puis sénateur ou député ?

Non , vraiment , on vit une époque particulière, une époque de déliquescence absolue. D’aucun y verront un changement de moeurs, d’autre une évolution, … certes, mais tout de même. Quel crédit apporter à la démarche de Mme Bachelot ? Mlle d’ailleurs peut-être ? Mais qu’est-ce qu’on s’en fout ?

C’est un monde extraordinaire ou l’ineptie le dispute à l’inculture, alors qu’en est-il de ceux qui luttent ? Et qui lutte encore vraiment finalement ? Quels sont les vrais personnages qui affrontent les réalités sordides de notre société de consommation pour en tirer les leçons et les vrais combats ?

UN MONDE AMORPHE

C’est l’impression que me laisse son apparition sur cette chaine; de Canal+ d’ailleurs je crois ? D8 c’est bien ça ? Je me souviens, et je pense que vous aussi de Gerhard Schröder, ex chancelier allemand, qui dès la fin de son mandat , rejoignit la compagnie Gazprom, où il obtint un poste de grande responsabilité, évidemment en relation avec ses anciennes fonctions…

Le politique est-il une pomme pourrie ? Le ver ronge-t-il déjà tout le système à un point tel que personne ne veuille ouvrir les yeux sur son asservissement ? Bien sûr beaucoup expliquent que nous sommes toujours en démocratie. Sans doute, seulement voir comment cette démocratie ne change plus le destin des gens mais s’accommode des exigences des marchés financier est , en soi, un non sens.

Comment se système peut continuer alors à fonctionner ? Simple : il suffit que la majorité soit contentée pour que le reste continue à fonctionner sans heurts. 1600 euros net par mois représente le salaire médian, le salaire que gagne la moitié de la population, à partir de 3000 euros on fait partie de la classe aisée et 800 euros est le seuil de pauvreté.

Avec ces données, il suffit que la majorité puisse jouir de ces 1600 euros mensuels, sans augmentation de prix trop importante, pour que le système perdure. Et ce quelque soit ses dirigeants, ou presque. N.Sarkozy a servi les plus riches honteusement pendant cinq ans et de manière ostentatoire. Ce laquais des multinationales, populiste convaincu a vaincu beaucoup de consciences faisant partie de cette classe dite « aisée » qui a vu en lui un moyen de gagner plus.

QUELLES SOLUTIONS ?

Radicales. Mais pour y arriver, ce sera toujours par un conflit. L’expérience montre que l’on peut révéler scandales sur scandales (DSK, Karashi, salaire des ministres, des grands patrons…) Rien n’y fait, l’opinion publique ne bouge pas…

Il faut attendre que la majorité soit en situation précaire pour arriver à la révolte… C’est malheureusement la seule issue. Tant que chacun se sentira à l’aise dans sa vie, bien sous tout rapport et content d’être là, avec une petite manif le samedi, et un petite réunion le mardi; rien ne bougera jamais.

Les révoltes se font dans l’action, dans l’élan, sur une nouvelle forme d’idéologie, de pensée créatrice…Beaucoup de choses se passent, s’écrivent et se disent, beaucoup d’évènements éclatent à travers l’Europe, mais ce ne sont pas les pays moteurs, les pays qui peuvent changer la donne grâce à leurs poids économique qui annoncent la couleur…

Cette Europe qui se dessine me fait penser à un gigantesque laboratoire d’asservissement des peuples. Ils taclent les plus faibles pour jauger du degré de privations que nos consciences modernes peuvent accepter. C’est à dire, grâce à notre culture, à l’accès au savoir, au partage lié à internet, comment est-ce que dans ce tout, il est possible d’imposer des aberrations (le régime drastique associer à la Grèce) et de doser l’homéopathie aux autres Nations…

Alors ? Il faut se réveiller maintenant. Le devoir nous appelle. Pour notre jeunesse, pour notre avenir, pour nos anciens, pour que l’on puisse regarder grandir nos enfants dans un monde libre. C’est maintenant et tout de suite. A nous de nous battre pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

Maintenant.

Révolutionnairement Vôtre,

Boris Rannou.

http://eveilpolitique.blogspot.fr/2012/10/la-bachelot-dans-le-hublot.html

0 0 vote
Évaluation de l'article

Noter la qualité du post

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Mick
Mick
18 octobre 2012 21 h 49 min

Ba quelle meurt, on va pas pleurer !!